Depuis son introduction en bourse la semaine dernière la guerre entre Snapchat et Facebook est passée à un niveau supérieur. Dans cette guerre des “branchés,” le réseau social au petit fantôme à force de se faire copier par le grand F a décidé de réagir.

On ne compte plus le nombre de fonctionnalités que Facebook a piqué à Snapchat, des Stories aux Collections en passant par Messenger Day. Facebook c’est le mec qui s’est pris un râteau de sa voisine y’a 3 ans et qui depuis la harcèle à chaque fois qu’il la croise ! Pour être tranquille désormais, et éviter de se voir plagié, Snapchat a engagé un expert en sécurité. Laurent Balmelli a passé une dizaine d’années chez IBM, a crée plusieurs startups, dont Strong.Codes qui crée des outils de protection qui détectent les technologies copiées avant de regarder comment elles fonctionnent.

Maintenant si Facebook fait encore un copier/coller de Snapchat le réseau social aura affaire à Laurent Balmelli. Comme il l’a dit sur le site de Strong.Codes “notre objectif est de rendre le piratage de logiciels beaucoup plus coûteux et compliqué.” Mark Zuckerberg est prévenu !

La question est de savoir si Snapchat ne se réveille pas un peu trop tard. En effet, les dégât commis par Facebook sont déjà gravement visibles, depuis la sorti des stories d’Instagram la part de marché de Snapchat ne fait que baisser alors que son homologue qui appartient à Facebook connaît une réussite insolente avec 150 millions de d’utilisateurs par jour !