En science notamment via le concept de réfutabilité de Poppers il suffit d’un élément contraire pour invalider une hypothèse, donc une évidence tant qu’elle n’a pas été prouvée reste une hypothèse, rien n’est écrit dans le marbre. Il suffirait de trouver un seul mammouth encore en vie pour réfuter l’hypothèse de leur disparition.

À ce titre lorsqu’on dit que quand il pleut on écoute des musiques tristes et quand il fait beau des musiques festives c’est juste jusqu’à ce qu’on le réfute. Et Spotify et AccuWeather ont fait une étude sur le lien entre la météo et la musique que l’on écoute. Les résultats qu’ils en tirent pourraient bien mettre aux oubliettes ce lieux commun. Un de plus.

En s’associant avec AccuWeather et ses données, Spotify a étudié si le temps influait sur nos choix musicaux. En se basant sur une grille de 5 types de temps (ensoleillé, nuageux, pluvieux, neigeux, venteux), et les données anonymes de 85 millions de personnes pendant un an. Certains résultats sont édifiants et surprenants, bien sur dans la majorité des grandes villes du monde les jours ensoleillés se traduisent par des choix de musiques plus légers mais il semblerait que le soleil ait un impact plus important en Europe !

spotify climatune

Aux Etats-unis par exemple, à Dallas, les résultats ont montré qu’il pleuve ou qu’il fasse beau on écoute le même genre de musique. Les Chicagoans par exemple écoutent de la musique excitante et entraînante les jours de pluie, de même qu’à Houston. Même tropisme au Royaume-Uni où à Leeds on écoute plus de chansons légères les jours nuageux, ou à Liverpool et Manchester où les jours de pluie sont synonyme de bonheur. Avec des jours de soleil qui se comptent sur les doigts d’une main vous me direz…

Fort de ses enseignements Spotify a lancé Climatune un site qui permet d’écouter des playlists de ce qu’on écoute dans les différentes villes du monde en fonction du temps qu’il fait là bas. Avec son design ludique et acidulé la plateforme répond parfaitement aux insight mis en exergue par l’étude. Par exemple actuellement à Portland c’est un jour pluvieux où on écoute Adventure of a Lifetime de Coldplay !

La data semble décidément inspirer Spotify qui avait lancé une campagne à la fin du mois de novembre dans plusieurs grandes villes dont Paris. Elle réutilisait les données de ses utilisateurs avec un clin d’oeil à l’actualité.

Source.