Google a annoncé que sa dernière version de Chrome était en mesure de recharger les pages jusqu’à 28% plus vite.

La firme de Mountain View a travaillé en collaboration avec Facebook ainsi que Mozilla (Firefox) afin de créer un système permettant à son navigateur de recharger plus vite une page sur mobile ainsi que sur ordinateur.

Quand vous arrivez sur une page, votre navigateur va envoyer une tonne de requêtes pour appeler tous les fichiers dont il aura besoin pour la faire apparaitre. Des photos, des polices d’écritures, des icônes, ou encore du javascript s’il y a des publicités ou l’intégration d’un tweet. Parmi toutes ces requêtes, le navigateur identifiera ce qu’il peut stocker en cache afin de recharger cette même page plus rapidement. Une fois que vous retournez sur la dite page, votre navigateur va quand même renvoyer un grand lot de requêtes pour identifier les fichiers mis en cache qui sont toujours valides et ceux qui doivent être mis à jour. Sur ordinateur ce comportement peut ne pas se remarquer. Sur mobile, alors que la bande passante est variable, cela peut se voir et créer une sensation de lenteur.

C’est donc ce comportement que les équipes de Facebook, Google, et Mozilla ont tenté de modifier. Si Facebook est impliqué, c’est parce que Google Chrome envoyait trois fois plus de requêtes que les autres navigateurs. Au bout du compte, le résultat de leur travail est sans appel : des pages qui se rechargent 28% plus vite et jusqu’à 60% de requêtes en moins. Quand vous gérez un site, des requêtes moins vous en avez, plus vos serveurs sont stables et moins ils peuvent vous couter.

Source.