Une équipe de chercheurs du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT) a créé du graphène pour imprimante 3D avec des propriétés jamais vues. La matière qu’ils ont élaboré a une densité de 5% de celle de l’acier. Pourtant, elle est 10 fois plus résistante.

Le graphène a été identifié pour la première fois en 2004 par un chercheur du département de physique de l’université de Manchester : Andre Geim. Cette découverte lui vaudra d’être récompensé par le prix Nobel de physique six années plus tard. Ses propriétés sont telles qu’il est considéré comme un matériaux d’avenir. Il est supra léger, très résistant, mais c’est aussi un très bon conducteur. De plus, composé à base de carbone, son coût de production pourrait être dérisoire.

Pour en revenir au MIT, la prouesse est de taille. Jusqu’à aujourd’hui on arrivait à produire du graphene qu’en deux dimensions, c’est-à-dire à plat. Ce qu’ont réussi à faire les scientifiques est extraordinaire puisque leur objet a des propriétés 3D. Mieux encore, leur graphène est vingt fois moins dense que l’acier tout en étant 10 fois plus résistant. Bien que ce soit le monde à l’envers pour la physique, cela donnerait des possibilités d’utilisation très diverses.

Qui dit matériau plus léger, dit moins d’énergie nécessaire pour le déplacer. On pourrait donc en retrouver dans des véhicules comme des voitures, des motos, des camions, ou même de fusées. De son côté, le MIT pense qu’on pourrait très bien l’utiliser pour élaborer des ponts, ou l’intégrer à des systèmes de filtration.

Source.