Nous avons déjà rédigé plusieurs articles sur Siècle Digital concernant les informations personnelles que nous pouvions transmettre en étant utilisateurs des plateformes sociales. C’est le cas notamment avec Facebook qui récolte énormément d’informations à propos de ses membres. À travers l’ensemble des interactions des utilisateurs sur les plateformes : Facebook et Instagram.

Ces données permettent à la plateforme sociale de « catégoriser les utilisateurs » selon ses centres d’intérêts. C’est d’ailleurs le sujet d’un précèdent article sur une extension Google Chrome permettant de voir dans quelles catégories Facebook vous a mis.
Comme nous l’avons dit plus haut, ce sont nos interactions sur Facebook (et Instagram) qui nous font rentrer dans telles ou telles catégories / centres d’intérêt. Par interactions, nous entendons : l’ensemble des clics que l’on peut faire : sur une publicité, sur une publication via les réactions, les commentaires, les partages, les clics sur les différents liens ou encore le tracking du pixel Facebook sur les sites l’utilisant, mais ce n’est pas tout…

En effet, depuis le mois d’avril 2016, Facebook utilise une IA permettant d’écrire automatiquement une description de vos photos partagées sur la plateforme. Une manière d’améliorer grandement l’expérience utilisateur des personnes malvoyantes (Twitter a fait de même).
Mais c’est également la possibilité à Facebook de segmenter les images selon différents critères : les aliments, les objets, les expressions des personnes présentes, le type d’activité (sport, marche…), le paysage en fond ou au premier plan et bien d’autres. Cette IA permet aussi de comptabiliser le nombre de personnes présentes sur la photographie si c’est un cliché de groupe.

Là où c’est bluffant, c’est les détails et l’exactitude de cette technologie ! Pour le voir, il suffit de faire un exemple avec une photographie prise et partagée récemment sur Facebook. Il faudra seulement faire :
– un clic droit sur ladite photo,
– cliquer sur « inspecter » (une fenêtre avec du code s’affiche),
– sur la fenêtre avec le code, une partie est surlignée (ça correspond à la photographie),
– recherché la balise « alt » et vous aurez la description automatique faite par l’IA de Facebook

Un exemple avec une photographie que j’ai partagé il y a quelques mois :

Et voici le texte affiché automatiquement dans la balise « alt » (en gras) :

L’image contient peut-être : appareil_photo et écran

Balise alt : « L’image contient peut-être : appareil_photo et écran »

On remarque la correspondante exacte de l’IA de Facebook. Et cela est encore plusieurs impressionnant avec des photographies avec des personnes ! Sachant le nombre important de photos partagées sur Facebook, ce dernier rassemble encore plus d’informations. La plateforme peut-être en mesure de savoir si vous avez un chien ou un chat, si vous possédez un appareil photo, si vous faîtes du sport et voir même si vous portez plus souvent des costumes ou si vous souriez régulièrement. Tout dépend du nombre de photos que vous partagez… Cela pourrait encore plus flagrant si cette IA est dupliquée sur Instagram, plateforme reine des photos !

A propos de l'auteur

Co-fondateur et éditeur de Siècle Digital - Plusieurs expériences dans le digital planning, le trafic management et le social media. J'étudie et je me documente beaucoup sur les notions d'influence et de psychologie sociale et cognitive.

Un commentaire

Laissez un commentaire

Send this to a friend