C’était le challenge annuel de Mark Zuckerberg, le développement d’une intelligence artificielle sur l’année 2016. Depuis plusieurs années maintenant, le fondateur de la plateforme sociale se lance un défi à relever chaque l’année : apprendre le mandarin, lire un livre toutes les deux semaines, parcourir 240 km dans l’année et le dernier en date, une IA, rien que ça.

La société Facebook Inc. n’est pas la première à se lancer dans le développement d’une intelligence artificielle, nous relatons souvent les dernières actualités de Waston, l’IA de l’entreprise IBM. Microsoft ou encore Apple sont aussi sur ce créneau à leur manière. Mais là où Mark Zuckerberg surprend, c’est bien de se lancer sur ce chantier où les entreprises citées plus haut ont leur place « naturelle ». Mais revenons en aux faits et les services de cette intelligence artificielle.

Jarvis ! C’est le nom donné à l’IA afin de la personnaliser. Ce n’est pas une promotion du prochain film d’Iron Man où l’assistant du protagoniste porte ce nom. Mais on reconnaît bien l’esprit « geek » de Mark Zuckerberg qui a personnellement travaillé sur son élaboration : environ 150 heures selon ses dires. Et c’est à travers une vidéo mettant en scène sa famille au sein même de son domicile, que Mark nous dévoile Jarvis (et ses talents innés face à la caméra…) :

Présenter le planning et la météo du jour, prévenir du réveil de son fils, reconnaître les voix et s’adapter dû coup en fonction des habitudes et des besoins de chacun sont les principales fonctionnalités de l’intelligence artificielle Jarvis. Cette dernière fonctionne à travers le smartphone et les micros branchés à l’intérieur de la maison, ce qui permet d’interagir dans n’importe quelle pièce du domicile et à l’extérieur. Comme la porte d’entrée où une caméra avertit Zuckerberg de l’arrivée de personnes avec une reconnaissance faciale.

Si la vidéo revête un aspect promotionnelle sous couverture d’humour et divertissement, le projet est pourtant bien réel. Ce qui permet à Facebook Inc. de franchir une nouvelle étape. Son PDG souhaite connecter l’IA à plus d’appareils que la chaîne hi-fi, la lumière ou encore la porte d’entrée. Pour cela il pourrait rendre le code ouvert à tout le monde afin d’améliorer Jarvis, de connecter le monde. Une vision personnelle de Mark Zuckerberg rejoignant indéniablement celle de Facebook Inc.. Ce qui pourrait conduire à un nouveau produit pour la société. Mais ce dernier attendra au moins 5 à 10 ans avant d’avoir un système opérationnel selon son créateur.

Source.

A propos de l'auteur

Co-fondateur et éditeur de Siècle Digital - Plusieurs expériences dans le digital planning, le trafic management et le social media. J'étudie et je me documente beaucoup sur les notions d'influence et de psychologie sociale et cognitive.

2 commentaires

  1. Pingback: Jarvis, l’intelligence artificielle de Facebook Inc.

Laissez un commentaire

Send this to a friend