Le 25 novembre 2016, la Banque Centrale d’Irlande a enfin autorisé Facebook a gérer des paiements dans son écosystème en Europe.

Plus précisément, c’est une filiale appartenant à Facebook Inc (Instagram, WhatsApp, etc.) qui s’est vue octroyer ce droit : Facebook Payments International Ltd. Elle pourra alors devenir prestataire de paiement et émetteur de monnaie électronique dans toute l’Union Européenne.

Cette nouvelle va permettre au géant de Palo Alto de pouvoir enfin intégrer des fonctionnalités de paiement dans ses applications. Récemment, Instagram a présenté une fonctionnalité de shopping dans son application qui semblait inaccessible pour nous européens. Mais Facebook a intégré dans Messenger de nombreuses fonctionnalités permettant d’envoyer de l’argent. Entre tiers, mais aussi via Messenger Platform, outil pour créer des chatbots et y vendre (accessoirement) des produits. Il existe aussi un outil permettant de commander et gérer une course Uber directement dans Messenger. Sur le réseau social Facebook, ce sont les groupes d’achat/vente avec Marketplace qui devraient se voit dotés d’une gestion des paiements, de même que les Pages avec l’ajout de produits.

Le plus gros réseau social du monde a développé les initiatives pour intégrer des moyens de paiements à différents niveaux de l’expérience de ses applications. Principalement aux États-Unis où le niveau d’utilisation du digital est plus important que le nôtre. L’arrivée du paiement en Europe risque de changer la donne sur le poids qu’occupe Facebook sur tout un tas de secteurs, principalement l’ecommerce.

Il aura fallu deux années à la société de Mark Zuckerberg pour obtenir cette autorisation en Europe, bien que Facebook Payments International Ltd ait vu le jour en 2011. Néanmoins, c’est un retard certain sur le réseau social WeChat qui a intégré le paiement depuis bien des années dans son application.

Dans une recherche constante de croissance, peut-être que nous verrons dans les mois qui viennent une Facebook Bank ouvrir ses portes.

Source.