Les déchets nucléaires ont toujours été un casse-tête environnemental, aujourd’hui il se pourrait bien que le problème devienne la solution.

Des scientifiques ont mis au point une méthode pour transformer ces déchets en batterie. En encapsulant les matières radioactives dans un diamant artificiel, on peut générer une charge électrique et bloquer les radiations ! L’équipe ayant travaillée sur ce projet a utilisé un isotope de nickel pour ses essais, mais un isotope de carbone pourrait être utiliser. Le carbone étant présent dans les blocs de graphite des centrales nucléaires.

Ces batteries ne pourront toutefois pas être de grandes puissances mais auront une longévité sans précédent dû au rayonnement radioactif. D’après les chercheurs une batteries à base de carbone pourrait générer 50% de sa charge en 5730 ans ! Ces petites batteries pourraient être utilisées pour les drones à haute altitude, les stimulateurs cardiaques, ou les engins spatiaux et tout les endroits difficiles d’accès où le changement de batterie nécessite une grosse logistique.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=b6ME88nMnYE&w=560&h=315]

Le problème du diamant c’est que ça reste du diamant, c’est cher. Convertir des grosses quantités de déchet nucléaires en batteries demeure pour l’instant un doux rêve. En tout cas on a trouvé une utilité aux déchets nucléaires.

“Diamond are the girls best friends,” plus seulement !
À quand le bijou chargeur de iPhone ?!

Source.