Les 4 saisons du directeur marketing.

2

Pour le directeur marketing l’activité au cours de l’année n’est pas homogène. Que l’année soit rythmée par un road show, un lancement produit… Quels sont ces temps forts, existe-t-il un rythme propre à l’activité marketing, ce rythme a-t’il été évolué ces dernières années. Tour d’horizon avec 4 directeurs marketing membres du CMIT, le Club des directeurs marketing de l’IT.

Les nouveaux tropismes.


De moins en moins souvent le planning Marketing suit un lancement produit, la disponibilité d’une nouvelle version logicielle, en fait de nombreux métiers (le marketing en tête) se sont alignés sur le rythme commercial, lui-même aligné sur les résultats.
Pour une société cotée la fin d’un trimestre est souvent l’occasion d’infléchir la stratégie annuelle alors envisagée, souvent pour mieux s’adapter aux impératifs commerciaux. Les opérations marketing devant se révéler prometteuse (ROI) en moins de trois mois, pour être ainsi renouvelée. 
Bien sûr, en France, les périodes de vacances, les élections imposent un rythme aux activités, même si ce rythme n’est pas souvent compris outre Atlantique, la fin de l’année, le début de l’année, la rentrée sont autant de moments qui vont ponctuer notre activité. Et de plus en plus souvent l’impérieux besoin d’immédiateté, de réactivité guide notre quotidien, en particulier au travers des médias sociaux : nouveau terrain de jeu du Marketing.
Jean-Denis Garo, Directeur marketing Europe du sud Mitel @JeanDenisG.

Les saisons s’accélèrent…


Auparavant le marketing était rythmé par les annonces produits. La R&D rythmait le marketing et la communication.
Aujourd’hui c’est le marketing qui donne le rythme sous forme de campagnes. Une campagne c’est un ensemble de tactiques avec une thématique donnée. Chaque campagne comprend des emailings, Evénements, Webinars, Publicité, Lead Generation, Social media, Blogs posts, PR … voir même des promotions.
Et tous les mois débute une nouvelle saison… on va même avoir plusieurs saisons en parallèle, soit plusieurs campagnes en parallèle. L’objectif est clairement de mettre l’utilisateur au cœur pour mieux le rencontrer et répondre à ses attentes.
En résumé, il y PLUS de saisons pour MIEUX rencontrer les clients et prospects !
Anne-Pierre Guignard, Directrice Marketing LANDESK EMEA South @APGuignard.

Noël en décembre !


Plus de saison dans le Cloud qui délivre des améliorations en continu. Fini le phasage des nouveaux contenus et campagnes sur le cycle des lancements produits. 
Plus de saison avec le digital qui mature tout au long de l’année ou avec le social selling qui nous met en veille des signaux et des moments du marché. Le nombre des évènements, qui remplissaient auparavant mardi et jeudi en slalomant entre les vacances scolaires, diminue et leur rôle change..
Mais il reste des moments dans le calendrier _au maximum 1 par trimestre_ (CES, Oracle OpenWorld ou plus simplement le début d’année fiscale …) qui permettent de structurer une offre, former les forces de vente, mobiliser les partenaires et créer un momentum sur le marché en alignant les forces étendues de l’entreprise (ventes, PR, marketing, partenaires …).
Michel Mariet, EMEA Director Partner Marketing – Digital Transformation Oracle, @MichelMariet.

Il n’y plus de saisons.


L’hyperpersonnalisation est reine et le marketing se transforme. On ne va plus chercher les clients autour de nos temps forts (produits, évènements, etc). On cherche plutôt à faire venir le client en suscitant son intérêt à un moment donné pour ensuite lui proposer une offre en adéquation avec sa demande.
Ci qui nous guide à présent c’est le calendrier du client, auquel le marketing doit s’adapter. Les nouveaux outils et les nouveaux médias à disposition se révèlent indispensables pour coller à cette approche centrée sur l’utilisateur.
En bref, pas de temps mort pour le marketing. 
Vanessa Bachet Krief, Marketing Director SOUTH & CALA, Jabra @vkrief1.

A propos de l'auteur

Le CMIT est le Club des Directeurs marketing & communication de l’IT. Fondé en 2003, il réunit une centaine d’adhérents autour de préoccupations plutôt B2B dans l’industrie de l’IT au sens large.

Send this to a friend