Nous ne pouvions pas passer à côté de cet article. Au cours de la veille quotidienne, celui-ci est largement sorti du lot malgré un titre peu flatteur. L’article évoquait le principe du cycle de vie de l’informatique à travers l’évolution des technologies dans le temps. Signifiant ainsi, ce sur quoi nous pourrions aboutir à l’avenir.
Sans plagier l’article rédigé en anglais, nous allons rendre hommage à l’auteur, Chris Dixon, en résumant ses idées et ajoutant par la même occasion les nôtres.

Le rythme cyclique de l’informatique

Tout les 10-15 ans, un nouveau cycle s’enclenche au sein du marché de l’informatique et apporte son lot d’innovations technologiques et produits : l’ordinateur, les PC personnels, Internet, les smartphones et les tablettes. Chaque cycle débute par une « phase de gestation », puis arrive à maturité et enfin aboutit sur une nouvelle ère : le cycle suivant, la nouvelle technologie.

 

Concrètement, l’auteur a représenté les trois cycles informatiques que nous avons connu jusqu’à présent : l’ère des PC/Mac débutant à partir des années 80, Internet au milieu des années 90 et enfin le mobile vers 2005.

cycles-informatique-technologies-eres

Nous noterons en regardant ce graphique que chaque cycle évolue de manière indépendante et toujours de façon croissante. Le taux d’équipement des ménages en ordinateurs personnels ne cesse de croître, ce qui n’empêche pas l’usage du mobile de progresser énormément ces dernières années. En parallèle, Internet trace sa propre voie tout en liant PC et mobile comme le trait d’union de deux cycles technologiques. Les webmails (Hotmail, Gmail), les portails (Yahoo!, Orange), les sites e-commerce (Amazon) ainsi que les réseaux sociaux (Facebook, Instagram) et les systèmes de messagerie (Messenger, WhatsApp) forment autant de composants du Web et donc d’Internet.

Revenons à la théorie cyclique. Si nous nous basons sur des périodes de 10 à 15 ans avant de changer d’ère alors il nous reste encore 5 années de développement au niveau du mobile avant de franchir une nouvelle étape majeur vers 2020.

Pour conclure ce paragraphe, nous pouvons rajouter un élément que l’auteur de cette théorie n’a pas mentionné : la domination des grands acteurs du marché grâce à leur adaptabilité. Qu’est-ce que nous voulons dire par là ? L’Histoire ne retient que les vainqueurs. Ces derniers ne sont pas forcément ceux qui ont créé le marché, mais ceux qui l’ont anticipé et compris.
Apple et IBM ont devancé l’usage des ordinateurs personnels. Microsoft, celui de la bureautique. Google a décomplexifié l’utilisation du Web avec son moteur de recherche. Facebook a simplifié et multiplié la communication à distance.

Hardware : de plus en plus petit et de moins en moins cher

Pour l’auteur, le hardware va encore se miniaturiser pour s’accorder à chaque besoin : les minicomputer pour les entreprises de taille moyenne, les PC auprès des petites entreprises et des ménages et les smartphones auprès des individus.

L’ère du mobile a justement accéléré ce processus de miniaturisation avec des appareils plus légers, plus petits et plus fins. De même, la forte progression du taux d’équipement en ordinateur portable et en mobile a créé une économie d’échelle permettant de réduire le coût de développement du hardware.

cycles-informatique-technologies-hardware

L’investissement dans la miniaturisation des composants informatique sert également le potentiel prochain cycle qui pourrait être celui de la Réalité Augmentée et Virtuelle. Les éléments utilisés dans les mobiles se retrouvent également dans les casques VR. Nous pourrions parler alors « Création créatrice » à l’inverse de « Destruction créatrice » à travers ce schéma cyclique…

Software : au revoir Encarta, bonjour l’IA

S’il y a bien un sujet qui fait parler de lui par les plus grands scientifiques, entrepreneurs et même réalisateurs et écrivains, c’est celui de l’intelligence artificielle. Grâce à la technique du machine learning et son développement ces dernières années, le taux d’erreur de l’IA est moins élevé que celui des humains au regard d’une compétition informatique (ImageNet challenge).

cycles-informatique-technologies-software

Grâce aux efforts et investissements dans le machine learning, les logiciels et applications ont été optimisés. Comme l’auteur nous l’indique, WhatsApps fonctionne seulement avec 50 ingénieurs…

L’intelligence artificielle commence à être de plus en plus intégrée dans les outils du quotidien. Les assistants vocaux comme Cortana ou Siri pour les mobiles, les moteurs de recherche avec Google Photos ou encore les chat bots au sein des systèmes de messagerie comme Facebook Messenger.

En conclusion…

Que pensez-vous de la fusion des avancées technologiques du hardware avec des processeurs plus puissants et du software avec l’intelligence artificielle ? En fait, nous sommes déjà dans la phase de gestation du prochain cycle. Cette étape qui prépare le marché, c’est à dire les consommateurs à se « prendre une claque technologique » et à changer son quotidien. Mais également les entreprises qui développent ces nouvelles technologies, révolutionnent (réellement) le marché.

Les voitures autonomes sont développées aujourd’hui, non par les constructeurs historiques, mais par les grands acteurs de l’informatique : Google, Apple, Uber et Tesla.
Les drones construits avec les mêmes éléments que les smartphones auxquels on rajoute une intelligence artificielle permettant d’assister de pilotes pendant leurs vols, voir de piloter de manière autonome…
Les objets connectés qui sont un sujet depuis quelques années maintenant. La domotique devient « smart », la sécurité plus omniprésente et les tâches du quotidien plus simple à effectuer. La réalité virtuelle et augmentée avec notamment des acteurs comme Oculus HTC ou encore les Wearables…

Vous l’aurez compris, le cycle du mobile arrive bientôt à son terme, ce qui va se traduire par une nouvelle révolution technologique avec ses conséquences sur le marché et son lots d’innovations et de transformations. Alors que nous savons que de nombreuses entreprises n’ont pas encore passé le cap du mobile. Le changement de cycle peut être l’occasion de rattraper son retard en faisant une pierre deux coups. Mais c’est aussi aussi une manière de « nettoyer » le marché des entreprises qui ne souhaitent pas s’adapter (Darwin sort de ce corps…).

Source.

A propos de l'auteur

Co-fondateur et éditeur de Siècle Digital - Plusieurs expériences dans le digital planning, le trafic management et le social media. J'étudie et je me documente beaucoup sur les notions d'influence et de psychologie sociale et cognitive.

4 commentaires

  1. Pingback: GVK Bioscience

  2. Pingback: cara daftar sekolah online

  3. Pingback: roofing contractor

  4. Pingback: DMPK

Laissez un commentaire

Send this to a friend