La firme de Mountain View a créé une famille de police qui s’adapte à plus de 800 langages avec près de 110 000 caractères : Noto.

Google s’est donné pour mission de supprimer les ‘tofu’ du paysage numérique. Ce sont ces fameux carrés vides que l’on voit apparaitre lorsqu’une typo sur internet n’est pas adaptée à une langue : ⯐. L’absence d’accent et autres caractères spéciaux en sont la cause. Noto, une famille de police open source élaborée par Google vient unifier les pays, les cultures et les langages sur le web.

noto font google

Noto. Ce nom a été trouvé dans la contraction de «No more tofu », le nom du projet de création de la famille de police au sein de la firme de Mountain View. Cette famille offre un caractère pour chaque symbole inscrit dans les standards Unicode, ce qui fait un total de 110 000 éléments.

Le travail colossal derrière Noto a commencé il y a cinq ans. « Quand nous avons commencé, nous n’avons pas réalisé l’énormité de ce challenge. Il nécessite des tests techniques et de design dans des centaines de langages, ainsi qu’une expertise de spécialistes pour des écritures spécifiques. Pour l’Arabe par exemple, chaque caractère possède quatre glyphes qui changent en fonction du texte qui vient ensuite. »

Noto vient s’intégrer dans la superbe refonte de Google Fonts qui a été mise en ligne au mois de juin 2016. On peut d’ailleurs découvrir que Noto Sans est déjà utilisé sur près de 600 000 sites.

En plus d’être accessible via la Google Fonts API, la famille de police est téléchargeable (470 MB), mais aussi accessible sur GitHub.

Source.