Dévoilé mardi, le smartphone de la firme californienne ne se distingue pas énormément de ses concurrents au niveau du design. A dessein ? Je ne pense pas mais là où le géant mise c’est sur l’intelligence de son produit, à l’instar d’une fille quelconque le Pixel pourrait très bien dire “ce qui compte c’est l’intérieur !”. En effet, Sundar Pichai le boss Google l’a dit la prochaine révolution informatique se jouera sur l’intelligence artificielle”. Et de ce point de vue là la marque à la pomme pourrait à voir de quoi s’en faire, en optimisant son software Google Assistant, l’objectif est clairement de mettre au tapis ces nymphettes de Siri et Cortana !


Mais à ce compte pourquoi ne pas lui avoir donné un petit nom ? Car à terme le but serait de personnaliser l’IA pour que l’utilisateur puisse un jour sa voix, sa personnalité, ou son degré d’humour. Avoir un Jarvis dans sa poche, le rêve de toute une génération! En s’appuyant sur un” knowledge graph” (base de savoir) encyclopédique , le Google Assistant pourra se contenter de demandes approximatives de l’utilisateur et deviner ce qu’il veut dire même plus, si l’utilisateur accepte de donner un accès complet à la firme,  l’IA sera en mesure de vous”connaître”. Exit les multitudes de questions à poser comme pour Siri.

Une revue hard(ware) qui donne envie.

Prise casque, Usb Type-C, écran AMOLED, Snapdragon 821 une charge rapide, le Pixel à tout les atouts pour faire se retourner les consommateurs et s’imposer comme un modèle du genre .Les écrans du Pixel(1080P) et du PIXEL XL(Quad HD) semblent de qualité d’après les sites spécialisés américain qui ont eu la chance de l’essayer (TechCrunch, The Verge), son appareil photo a eu droit aux mêmes éloges de la part de DxOMark, le site de photo numérique. Le mode HDR+ qui s’active pour récupérer les défauts de la photo apparait comme un outils qui vient “pimper” encore plus cette belle plante d’après les sites qui ont approché la belle.

En sortant le Pixel, le géant de Mountain View se veut être un chef de file en matière d’intelligence artificielle, c’est à se demander si le smartphone n’est pas juste un prétexte pour montrer à la face du monde( et surtout à ces concurrents) ce que sera le Google de demain. Son spot publicitaire l’illustre bien, la barre de recherche s’élargie et fait partie de notre quotidien ou plutôt est notre quotidien. En se challengeant elle même, elle se force à changer son buisness model historique qui est le search et les revenus publicitaires qui en découlent (Adword). Un signe qui montre que le Pixel annonce une nouvelle ère où on ne parlera plus de “search” mais de “want”.