L’IA de traduction de Google se rapproche de celle de l’Homme.

2

Google a dévoilé l’avancée de ses travaux sur l’intégration de l’intelligence artificielle pour améliorer la qualité des traductions.

Les chercheurs travaillant sur la traduction linguistique assistée par intelligence artificielle ont créé une nouvelle technique permettant de se rapprocher un peu plus du niveau de l’Homme. L’équipe l’a appelé GNMT pour Google Neural Machine Translation system. Cette IA permet de comprendre une phrase dans un langage et de la reproduire dans un autre langage. Au lieu d’une traduction mot à mot comme cela pouvait être le cas dans Google Translate, GNMT considère la phrase dans son ensemble et son contexte.

google traduction

Dans certains cas, GNMT se rapproche même d’un niveau humain dans la précision de traduction. Ce résultat n’est vrai que pour la traduction de phrases de l’anglais vers l’espagnol ou de l’anglais vers le français. Sur la même idée, l’utilisation de GNMT réduit les erreurs de traduction de 55% à 85% pour les associations de langues principales.

En plus de la présentation de l’avancée de ses travaux, l’équipe de chercheurs annonce qu’à partir d’aujourd’hui GNMT se chargera de la traduction chinois-anglais de l’application Google Translate. Cela représente plus 18 millions de traductions par jour.

Google précise aussi que l’approche de la traduction linguistique assistée par IA a encore du chemin à faire. « GNMT peut encore faire des erreurs significatives qu’un traducteur humain ne ferait jamais. Comme par exemple oublier des mots, traduire les noms de famille, ou traduire une phrase en l’isolant de son contexte. Il y a encore beaucoup de choses que nous devons mettre en place pour offrir un meilleur service à nos utilisateurs. Néanmoins, GNMT représente une étape importante dans l’avancée de nos travaux », peut-on lire dans la publication faite sur le blog dédié à la recherche de la firme de Mountain View.

L’arrivée de cette intelligence dans l’univers de la traduction est encourageant. La barrière des langues peut se manifester à chaque instant dans notre vie de tous les jours. En lisant l’article de Google qui est en anglais par exemple, ou encore en voyage en Chine ou au Japon. Avoir un outil de traduction pouvant se rapprocher de celle de l’homme pourrait permettre à des personnes ne parlant pas la langue de comprendre et se faire comprendre à l’étranger.

Source.

A propos de l'auteur

Co-fondateur de Siècle Digital, j'occupe mes journées à écrire et imaginer ce que sera l'univers numérique de demain.

Envoyer à un ami