La ville d’Amsterdam va accueillir des bateaux sans conducteurs pour un projet test qui devrait durer 5 ans.

Avec presque 25% de sa surface recouverte d’eau, Amsterdam est un terrain de jeu idéal pour les parties prenantes du projet que sont l’Amsterdam Institute for Metropolitan Solutions (AMS), le MIT, l’Université de Technologie de Delft, et l’Université de Wageningen. Appelé Roboat, il est financé à hauteur de 25 millions d'euros pour développer un réseau de bateaux sans conducteurs destinés à transporter des personnes, mais aussi des marchandises. Les premiers prototypes devraient être mis sur l’eau dès 2017.

La ville comptant plus de 100km de canaux, les voitures sans conducteurs ne sont donc pas le moyen le plus important ou intéressant à étudier en premier. De plus, les bateaux offrent de nombreuses solutions et plus de flexibilité que les engins à quatre roues. « Imaginez une flotte de bateaux autonomes pour le transport de bien et de personnes » a déclaré Carlo Ratti du MIT dans une déclaration à la presse. « Mais pensez aussi à des structure flottantes dynamiques et temporaires comme des ponts ou des scènes à la demande qui peuvent être assemblées et démontées en quelques heures. »

bateaux sans conducteurs amsterdam

bateaux sans conducteurs amsterdam

Au-delà de son utilité pour le transport, les bateaux vont être mis à contribution pour récolter des données d’analyse de santé publique. Cette deuxième utilisation s’inscrit dans la continuité d’un projet initié par le MIT pour évaluer les fluctuations des maladies en analysant l’eau des égouts.

Le projet Roboat devrait permettre d’explorer des applications commerciales de systèmes flottant pour voir comment cette technologie peut être vendue à d’autres villes. La montée du niveau de la mer de même que l’essor économique des zones côtières et des deltas peuvent être deux facteurs de besoin d’équipement.

Source.