Quelles sont les qualités requises au marketer moderne ?

0

Le marketing moderne évolue avec la digitalisation des métiers, des outils, et l’irruption régulière de nouveaux usages. Il demande des qualités particulières, tour d’horizon avec 6 membres du CMIT, le Club des directeurs Marketing de l’IT.

L’adaptabilité selon Jean-Denis Garo, Directeur Marketing Europe du sud Mitel, @JeanDenisG
Si l’adaptabilité n’est pas nouvelle elle devient prégnante car, de ruptures technologiques en ruptures d’usages, le responsable marketing doit savoir développer son sens Darwinien de l’évolution pour surfer sur les nouvelles tendances, s’adapter dans un environnement disruptif. «Désapprendre, pour réapprendre à apprendre» (Edgar Morin, La méthode tome 1, Seuil 1977), s’adapter pour survivre, mais surtout s’adapter pour mieux rencontrer les besoins nouveaux de l’expérience utilisateur.

La curiosité selon Nathalie Chamblain, Directrice Marketing Europe du sud Sharp Business, @nathchamblain
S’informer, se former, s’intéresser pour toujours se réinventer. Partager avec ses pairs pour anticiper et être plus efficace. Etre curieux est aujourd’hui l’une des qualités premières du directeur marketing moderne pour alimenter le Comex en solutions innovantes permettant de développer les ventes et de mieux satisfaire nos clients.

La collaboration selon Michel Mariet, Directeur Marketing Partenaires & Transformation Digitale EMEA Oracle,@MichelMariet
Une vraie nouvelle capacité à découvrir et appliquer qui transforme la relation entre tous les acteurs vente, R&D, clients, partenaires … et ajoute innovation, agilité et engagement. Mais il faut lâcher prise et remettre en question ses pratiques (design thinking, startup, outils …) car en plus d’être le Moteur des Nouvelles Générations, le collaboratif est clé pour appréhender les enjeux nombreux qui sont devant nous !

L’écoute selon Sandrine Avenier, Regional Director France EasyVista, @Sandrinea
Écouter ses clients et échanger avec eux pour mieux comprendre leurs usages et ainsi obtenir la source du contenu nécessaire pour son storytelling. Écouter leurs besoins et leurs envies pour faire évoluer les solutions proposées et anticiper les demandes de demain.
Écouter ses clients sur les activités marketing qui leur correspondent le mieux…

L’appétence pour les technologies selon Carole Winqwist, VP marketing Bonitasoft, @CWinqwist
Les systèmes et technologies à la disposition des équipes marketing évoluent très vite et l’illusion de la simplicité ne dure pas. Pour tirer parti de ce panel de nouvelles opportunités il faut la plupart du temps maîtriser de nombreuses compétences techniques (langages, terminologies, concepts et systèmes) ou recruter les compétences au sein des équipes. La typologie des équipes marketing évolue donc nettement vers des profils de plus en plus techniques.

L’œil neuf selon Michaël Rolland, Marketing Director – Services & Strategic Accounts Econocom,@Digital_Mika
Garder un œil neuf sur toute innovation technologique dans les autres secteurs que le sien est primordial pour s’en inspirer mais plus suffisant pour faire la différence. Il faut aussi l’utiliser pour détecter les signaux faibles de transformation de la société pour être le premier à tirer parti d’un Go To Market naissant. Parce que derrière chaque client se cache un père, un mère ou un enfant. Un exemple ? Se poser la question de comment utiliser « Pokemon Go » dans son marketing B2B, peut déclencher un campagne marketing très originale.

A propos de l'auteur

Le CMIT est le Club des Directeurs marketing & communication de l’IT. Fondé en 2003, il réunit une centaine d’adhérents autour de préoccupations plutôt B2B dans l’industrie de l’IT au sens large.

Send this to a friend