Cette étude réalisée par Nielsen pour le compte de Facebook IQ porte sur les façons de communiquer par messages et pourquoi ce besoin à travers cinq continents. D’une manière globale, les conversations ont largement augmenté ces dernières années et ce dans tous continents étudiés. Cependant, le “pourquoi du comment” des messages envoyés diffère selon les pays.

Le monde communique par messages.

Les personnes n’ont jamais autant eu de conversations à travers les messages : 59% en envoient plus aujourd’hui que ces deux dernières années. Et 56% prévoient augmenter leur nombre dans les deux prochaines années !

Les conversations par messages sont prioritaires pour communiquer à une seule personne, avec un groupe d’individus et pour le travail.

Quelles que soient les générations, quand il s’agit de s’adresser une seule personne ou un groupe, ces dernières privilégient les messages plutôt qu’un appel ou un email. Cela vaut pour la Génération Y et X (65%) et les Baby Boomers (63%).

Les messages facilitent et entretiennent le quotidien.

Pour ce qui est de l’utilisation d’application de messagerie type Messenger ou WhatsApp, 76% prétendent que ces dernières facilitent leur quotidien : plus simple (69%), mieux pensées (59%) et innovantes (65%).

Les messages groupés sont plébiscités car cela rend les conversations plus simples (65%). Pour l’échange de messages entre collègues, les hommes seraient 1,2 fois plus propices à utiliser ce mode de communication.

Les applications de messagerie permettent de mieux garder contact que via un appel ou un email (67%). De partager plus souvent et facilement (65%). Mais également de faire connaissance plus rapidement avec de nouvelles connaissances (60%).

Un mode de communication pratique.

Les adjectifs employés par l’échantillon de l’étude se révèle positif puisque 45% considèrent ces applications pratiquent ! Mais aussi économiques (41%), efficaces (39%), personnalisables (36%), amusante (35%) et conviviale (28%).

Voici une carte de ces différentes associations selon les pays étudiés :

conversations-messages-app-carte

Différents messages pour différentes raisons.

Deux raisons principales sont citées sur le besoin de converser par messages : entretenir une relation avec ses proches (famille et amis – 59%) et étendre son cercle de connaissances (54%).

Sur les sujets abordés dans les conversations par messages, il existe une différence de rapports entre les hommes et les femmes :

conversations-messages-sujets-hommes-femmes

Du relationnel, mais aussi des services.

La messagerie est aussi vue comme un moyen d’apporter de nouveaux services, autre qu’entretenir des relations. Notamment dans les pays où le taux d’équipement et l’usage du mobile sont très forts : Thaïlande (55%), Taiwan (51%), l’Indonésie et le Mexique (50%) ainsi que le Vietnam (48%).

Le business est aujourd’hui l’un des sujets traités dans les conversations par messages : 63% prétendent plus converser au sujet du boulot que les deux dernières années.53% sont plus enclins à acheter en ligne via une app de messagerie.
La banque digitale est l’un des nombreux services étant inclus dans l’évolution des messageries.

Messenger recense plus de 1 milliard de messages échangés chaque mois évoquant le commerce, le business :

  • Considérer : 35% des messages ont une question relative au business. 33% sont au sujet des horaires d’ouverture d’une enseigne, de son lieu ou de son catalogue.
  • Convertir : 35% évoquent ou confirment un rendez-vous. 33% l’achat ou une commande effectuée.
  • Connecter : 30% sont des retours d’information. 39% partagent des photos de produits consommés.

Source.