C’est le constat d’un média américain satirique, The Science Post, après une de ses publications. L’idée était de voir combien de partages sociaux auraient lieu sur un article où seul le premier paragraphe serait correctement écrit. Le reste de l’article étant complété par la typographie bien connue des graphistes, le lorem ipsum.

Il y a eu plus de 48 000 partages sociaux de l’article en question ! Afin d’apporter une preuve scientifique à cette “satire” des réseaux sociaux, le site The Science Post a commandé une étude réalisée par des chercheurs français afin d’en avoir le cœur net. Malheureusement la blague rejoint le constat scientifique où “les personnes sont plus enclins à partager qu’à lire un article” d’après le co-auteur de l’étude en question (Arnaud Legout).

D’après leurs estimations, 59% des URLs présentent sur Twitter n’auraient jamais été cliqués. Donc des contenus qui n’ont jamais été lu !
Ce chiffre nous indique le comportement des personnes par rapport à l’information. Nous pouvions penser à un manque de recul, d’objectivité vis à vis du contenu et de l’environnement. Mais l’étude nous montre une donnée encore plus désolante : la non-information des personnes.

Pour réaliser cette étude, l’outil bit.ly a été utilisé et combiné aux données natives de Twitter afin de mesurer les clics sur les liens raccourcis, les liens vers les contenus et la portée des tweets. Pour les puristes, enfin les 4 personnes sur 10 qui lisent cet article, vous pouvez retrouver l’étude via ce lien.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer