À l’approche des JO de Rio et de l’EURO 2016, Facebook Sports Stadium va pouvoir effectuer son premier test à l’international. Présenté à la fin du mois de janvier 2016, Sports Stadium est une interface dans le réseau social entièrement dédiée aux rencontres sportives et 100% mobile.

Pour Facebook qui regroupe 650M d’utilisateurs connectés à des pages liées au sport, l’enjeu de la maitrise de ces événements est crucial. Rien que pendant la dernière coupe du monde, plus de 350 millions d’utilisateurs ont échangé à propos d’un joueur ou d’un match.

Si l’empreinte locale et régionale des ligues ou des équipes est forte tout au long de l’année, le sentiment d’appartenance national va être exacerbé cet été. Voilà qui sera l’occasion pour Facebook de faire un test international de son dispositif. Afin d’anticiper les premiers matchs et d’identifier quelques lacunes, le réseau social a mis en ligne Facebook Sports Stadium pour les francophones.

screenshot-1-matchup-and-friends

Déjà très utilisé sur la partie anglophone et principalement pour les ligues de basketball, baseball, hockey, ou encore football américain, l’adaptation à l’Europe passera dans un premier temps par le football (le vrai). Reste à voir aussi si Sports Stadium permet d’intégrer des rencontres aussi vastes que celles des JO.

L’interface est légèrement différente de celle présentée en janvier par Facebook, mais le fonctionnement reste le même. En arrivant dans l’interface vous pourrez accéder à un résumé complet des ligues avec les matchs joués, et ceux à venir.
Pour les matchs à venir, les utilisateurs ont la possibilité de voter pour leur équipe favorite dans la partie Pronostics. Ils peuvent aussi découvrir des publications partagées par d’autres utilisateurs ou leurs amis en amont de la rencontre.
Pour les matchs terminés, l’interface diffère entre la NBA et les autres ligues. Celle de la NBA est beaucoup plus complète avec la possibilité de retrouver de nombreux contenus en lien avec la rencontre. Des vidéos, les pages des équipes, les temps forts du match, les contenus partagés par les amis, ceux partagés par les experts (pages officielles des équipes, magazine sportifs …), et enfin les statistiques.

Interface d'accueil

Interface d'accueil

choix des équipes

choix des équipes

les catégories proposées

les catégories proposées

des statistiques plutôt maigres pour l'instant

des statistiques plutôt maigres pour l'instant

les contenus intéressants en lien avec la rencontre

les contenus intéressants en lien avec la rencontre

Facebook entre sur un terrain stratégique occupé depuis longtemps par Twitter. Les rencontres sportives sont largement commentées sur le réseau social de Jack Dorsey qui offre une totale liberté d’expression, ce qui n’est pas nécessairement le cas sur Facebook. C’est principalement cet aspect qui fait que Twitter reste devant sur ce sujet. En revanche, en créant une interface, Facebook donne à nouveau le ton en montrant qu’il est en mesure de réaliser et déployer ce que Twitter aurait dû faire depuis des mois déjà. Et si le réseau social de Mark Zuckerberg a réussi cela pour le sport, on pourrait aussi très bien retrouver des interfaces entièrement dédiées aux émissions TV comme The Voice ou Top Chef. Une idée qui amènerait Facebook à grignoter un peu plus les parts de Twitter sur le second écran.