Arte, iDTGV, Disney, Calvin Klein… De plus en plus de marques produisent des GIFs animés directement hébergés sur le site de partage Giphy. Quels sont les avantages pour les marques à être présentes sur la plateforme ?

Les GIFs à la conquête du web

Créé en 1987, le GIF (Graphics Interchange Format) vit ses heures de gloire depuis l’avènement des médias sociaux. Les bannières et personnages animés des années 90 ont été remplacés par des clips muets de quelques secondes qui reprennent des extraits de films, de séries ou des interventions de célébrités. Les raisons de leur succès ? Ils permettent d’exprimer une émotion ou une réaction avec humour et sont compréhensibles rapidement par tous, la majorité d’entre eux étant en anglais. La plateforme de partage de GIFs animés Giphy s’est alors imposée comme la référence du GIFs.

Leibsohn-Chung-cretauers-giphy

Leibsohn and Chung, les fondateurs de Giphy. Crédits photo : David Brandon pour Bloomberg Businessweek

Espace de stockage et moteur de recherche, ce dernier comptabilise près de 500 millions de vues par jour et a été valorisé à 300 millions de dollars en 2016 sans avoir généré le moindre chiffre d’affaires. Son fonctionnement ? N’importe quel internaute peut créer et ajouter un GIF. Cela tombe bien, tous les GIFs publiés sur Facebook doivent être hébergés sur un site. Ses partenariats avec Facebook, Slack puis Twitter permettent de les intégrer directement dans les conversations, participant à la diffusion de ce format. Le site vient d’ailleurs de lancer Giphy Keys, un clavier pour envoyer des GIFs par message. Cet essor n’a pas échappé aux marques, qui ont de plus en plus recours aux GIFs. Ainsi Arte profitait de son changement de signature pour annoncer le lancement de sa “chaîne” sur Giphy, où des acteurs comme iDTGV, Velib, Netflix et même Subway sont déjà présents. 

gif-arte

Respecter les codes graphiques du GIF

De la même manière qu’un compte Instagram ou Vine, la présence d’une marque sur Giphy lui permet de diffuser un contenu brandé facilement partageable. Elle peut alors utiliser des GIFs déjà existants ou alors choisir de créer les siens, dans une logique de brand content. Néanmoins, les marques se doivent de bien intégrer les codes graphiques de ce format afin d’être certaines qu’ils soient repris par les internautes. Les communautés sur le web sont assez réticentes vis-à-vis des marques et cette stratégie doit respecter l’esprit de la “Culture Internet”.

giphy-gif-règles

Quelles sont donc les règles à respecter ? Dans un premier temps, le GIF se doit de ne pas être trop lourd afin qu’il charge rapidement. S’il faut 1min pour charger un GIF, vous pouvez être sûrs que les internautes ne l’utiliseront pas. De plus, le GIF doit véhiculer une émotion forte tout en étant plutôt light du point de vue sémantique (un mot ou une citation tout au plus). Le message doit être clair, efficace et facilement compréhensible. Ne vous lancez pas dans un jeu de typo, au royaume des GIFs et des mèmes, la police Impact règne en maître. Enfin, pas de GIFs sans humour ou clin d’oeil. Place à l’auto-dérision et au second degré !

marque-gif-humour

Être producteur d’une contenu facilement viralisable

En créant ses propres GIFs, une marque joue le rôle de producteur de contenu. La chaîne de télévision américaine HBO dispose par exemple de sa propre chaîne sur Giphy, s’assurant que toutes ses séries sont représentées. Un GIF peut ainsi être une manière de séduire de nouveaux abonnés/téléspectateurs/clients. Si vous croisez régulièrement un GIF créé à partir de l’extrait d’une série et qu’il vous fait hurler de rire, il y a fort à parier que vous souhaitiez un jour en savoir plus sur son origine. Attention cependant à ce que l’objectif ne soit pas uniquement promotionnel. Il n’y a rien de tel pour rebuter le chalan. Créer des GIFs juste pour “faire comme les autres” n’a pas non plus de sens. Dans l’idéal, il faudrait que ces derniers soient conçus en collaboration avec le community manager. Il peut par exemple alors lister les différents échanges avec sa communauté et définir de grandes typologies. Les GIFs sont ainsi créés pour illustrer les réponses apportées sur les réseaux sociaux. Si vous voulez qu’ils soient repris, il vaudrait mieux que vous les utilisiez ! Il est ensuite important d’évaluer les résultats : Comment les GIFs ont été accueillis par la communauté ? Quels sont ceux qui ont généré le plus d’engagement ? Ont-ils été repris par la communauté ? Cette analyse permettra à la marque d’adapter sa création de contenus.

marques-opportunités-giphy

Anticiper les évolutions de Giphy

Alors que la société éditrice du moteur de recherche Giphy a levé 55 millions de dollars en février 2016, il y a fort à parier que cette dernière envisage un jour de monétiser ses contenus. Le site a par exemple envoyé une équipe chargée de “live-GIFer” les Golden Globes 2016. Ce type de prestations pourraient se multiplier et permettre à la plateforme de générer des revenus. De plus, on peut imaginer qu’à terme, les GIFs proposés par les marques puissent être sponsorisés afin d’apparaître dans les requêtes des internautes, à la manière du moteur de recherche Google.