Partout dans le monde des personnes partagent des vidéos et certaines d’entre elles sont en direct. Facebook Live, Periscope (Twitter) et YouTube vont dans les prochains mois s’affronter pour le titre de leader du direct. Bien que très en retard, Twitter continu d’améliorer Periscope. Dans cette continuité, le réseau social devrait bientôt améliorer le reach de ces contenus grâce à une intelligence artificielle capable d’analyser les vidéos en direct.

Twitter a installé un fil d’actualité sous algorithme depuis quelques semaines. Il permet de changer légèrement l’ordre d’apparition des tweets qui était jusqu’alors chronologique. Aussi, les vidéos filmées avec Periscope sont désormais intégrées dans les publications Twitter, comme les vidéos natives.

Dans la même catégorie

Pour compléter son algorithme et pousser du contenu tiers susceptible d’intéresser ses utilisateurs, une équipe de chercheurs est en train de travailler sur une IA capable d’analyser en temps réel les vidéos partagées en direct. Elle peut par exemple dire si la personne sur la vidéo joue de la guitare, fait la démo d’un produit, ou si c’est une personne dans un stade de foot. Ceci devrait permettre de proposer des directs filmés pendant un voyage, un salon, une conférence, ou un match à des personnes susceptibles de les apprécier.

Identifier les éléments d’une vidéo en direct n’est pas une chose facile. Twitter et Facebook sont capables d’ajouter chacun une description sur une image. D’autres IA sont capables de coloriser des photos en noir et blanc, mais tous ces processus nécessitent un machine learning conséquent sur des images fixes et avec des similitudes. Mais sur une vidéo il faut prendre en compte les mouvements ainsi que la qualité d’image et cela nécessite une énergie impressionnante. Les équipes d’ingénieurs du réseau social auraient d’ailleurs créé un superordinateur entièrement équipé de GPU et entièrement dédié à l’analyse de vidéos.

La vidéo en direct va très bientôt occuper une part importante des contenus partagés sur les réseaux sociaux. Pour Twitter, être en mesure de proposer le bon contenu à la bonne personne représente un enjeu stratégique. C’est d’autant plus vrai lorsque l’on remarque que les possibilités d’intégrations sur Facebook sont bien plus nombreuses que sur Twitter.