Facebook adapte son algorithme aux publishers.
Réseaux Sociaux

Facebook adapte son algorithme aux publishers.

Facebook a sondé quelques milliers d’utilisateurs leur demandant d’évaluer leur expérience quotidienne et de leur dire de quelle manière il serait possible pour eux d’améliorer le fil d’actualité. Facebook a même donné à un nom à cela : le Feed Quality Program. Facebook a alors remarqué que l’engagement (likes, clics, commentaires, partages) des utilisateurs sur les publications ne reflète pas une pleine satisfaction.

Par exemple, il y a des publications sur lesquelles les utilisateurs n’ont pas d’actions, mais qu’ils désirent tout de même voir. Comme des articles à propos d’un événement sérieux, ou une nouvelle triste à propos d’un ami. Ceci a poussé Facebook à ajouter deux paramètres à son algorithme :
• le temps que vous allez passer à lire un article ;
• le nombre de fois où une personne a cliqué sur un lien et est aussitôt revenue sur le réseau social.

Dans son algorithme Facebook pourra désormais prédire le temps que les utilisateurs vont passer à lire un article dans le navigateur de Facebook ou dans un Instant Articles. Le temps de chargement de la page n’est pas pris en compte, seulement le temps de lecture évalué. Ce dernier est analysé jusqu’à une certaine limite afin de ne pas privilégier les articles trop longs.
Facebook va aussi en profiter pour réduire le nombre de fois où l’on est confronté à la même page. Il peut être assez agaçant de voir constamment les publications d’un publisher alors qu’on en suit d’autres.

Grâce à cette mise à jour, certains éditeurs vont avoir plus de chances d’apparaitre dans le News Feed comparé à d’autres. Pendant longtemps nous avons subi l’omniprésence d’articles de divertissement souvent très courts en texte. Du fait du fort engagement que ces publications récupèrent, d’autres articles beaucoup plus fournis n’étaient pas mis en avant, car ils ne récoltent pas autant d’actions de la part des utilisateurs. Reste à voir si ce changement aura un impact mineur ou non sur les fils d’actualité dans les semaines ou mois à venir.

Source : Facebook.

Send this to a friend