À partir d’aujourd’hui, au travers de sa régie DoubleClick, Google va permettre aux chaines de télévision et aux distributeurs d’intégrer le format Dynamic Ad. En créant un flux individuel pour chaque téléspectateur, DoubleClick sera capable de délivrer une expérience personnalisée pendant le visionnage d’une vidéo. Cette solution fonctionnera aussi bien sur les directs que sur la TV à la demande.

Les équipes de TF1 ont déjà fait l’expérience (en test) de l’utilisation de ce format pendant la coupe du monde de rugby 2015. Le sport est une thématique particulière et le contexte d’une coupe du monde ouvre une audience très éclectique. Les millions d’internautes ayant suivi l’évènement sur internet ont pu découvrir une coupure pub personnalisée, les publicités diffusées étant adaptées au profil de chaque utilisateur.

À présent, Google étend cette offre et va permettre à de nombreux partenaires de gérer un inventaire de publicité dédié au web et d’en soumettre les plus pertinentes pour chaque téléspectateur. Il sera possible de régler certains paramètres, comme le fait de ne pas montrer plus de deux publicités automobiles, ou paramétrer des règles pour les boissons alcoolisées, créer un inventaire dédié aux enfants, ou encore une combinaison de publicités à éviter.

Cette nouveauté va permettre à de gros broadcaster de travailler avec une multitude de nouveaux annonceurs. Associer la programmatique et la télévision est enfin possible et cela devrait offrir aussi de nouvelles opportunités pour certaines marques. Si cela ne s’adapte qu’au web, un site comme eTF1 doit satisfaire 19 millions d’internautes mensuels avec dans certains cas des pics à 4 000 000 d’utilisateurs actifs.

Source : Google.