Facebook est en train de préparer de nouveaux moyens pour permettre aux utilisateurs de tirer profit de leurs publications. Le magazine The Verge a révélé le 19 avril une étude proposée à un utilisateur vérifié (avec le petit logo bleu à côté du nom) concernant la possibilité de générer des revenus pour une publication.

Pour l’instant, le seul moyen connu de gagner de l’argent sur Facebook n’est pas disponible pour les utilisateurs. Il est uniquement dédié aux publishers utilisant Instant Articles et décidant de monétiser les contenus sous ce format. Une autre solution existe pour les Pages Facebook, à laquelle le réseau social s’est préparé et à déjà déployé des règles et des fonctionnalités : le branded content.
Ce dernier type de contenu qu’il soit fait par une page ou un utilisateur sous contrat de partenariat a un impact négatif : il ne rapporte rien et ne peut être régulé.

Il est peut-être un peu tôt pour tenter de prédire en quoi consisteraient concrètement les rémunérations pour les utilisateurs. En revanche, cela prouve la volonté de Facebook d’offrir aux marques un système de monétisation vaste.

Parmi les moyens proposés on compte : les dons libres, la possibilité de faire du branded content, une marketplace pour trouver des sponsors, une option lors de la donation (au profit d’une association par exemple), l’ajout de call to action sur les publications, recevoir de l’argent avec de la publicité intégrée dans la publication (pour une vidéo par exemple).

©The Verge

©The Verge

De nombreuses plateformes proposent déjà des rémunérations de ce type. YouTube a très tôt permis aux créateurs de contenu d’être rémunérés avec leurs vidéos. Twitch, permet à des partenaires d’être intégrés de plusieurs manières sur la plateforme et de redistribuer les revenus aux utilisateurs. Certains créateurs de contenus comme le très bon DirtyBiology utilisent parfois même des plateformes de dons pour évoluer. Parfois même certaines stars sur Twitter proposaient directement de s’associer à des marques contre une forte somme.

Le questionnaire comprenait bien entendu d’autres questions dont la monétisation n’a occupé qu’une courte partie. Un autre élément a néanmoins retenu l’attention de The Verge et celle de Siècle Digital : la possibilité d’avoir des données sur les performances de ses publications.

©The Verge

©The Verge

Ce genre de statistiques ne sont disponibles que pour les pages Facebook dépassant les 30 fans. D’autres statistiques se déverrouillent selon l’utilisation de certains contenus : Live, Instant Articles, vidéos, etc.
Les utilisateurs vérifiés sur Facebook sont finalement des influenceurs et ont certainement besoin d’obtenir des statistiques sur les performances de leur compte comme ils peuvent le faire sur Twitter.

Cette étude des besoins des utilisateurs vérifiés reflète une volonté du réseau social de proposer aux marques de nouveaux moyens de mise en avant. Et si, comme pour tout influenceur présent sur Twitter ou Instagram, un utilisateur Facebook peut être rémunéré pour la qualité de son contenu, c’est encore mieux.

Source : The Verge.

A propos de l'auteur

Co-fondateur de Siècle Digital, j'occupe mes journées à écrire et imaginer ce que sera l'univers numérique de demain.

6 commentaires

  1. Pingback: Facebook : vous pourriez bientôt monétiser vos publications – En route vers l'innovation

  2. Pingback: Monétisation | Pearltrees

  3. Pingback: GVK BIO

  4. Pingback: gvk biosciences

  5. Pingback: Fandom Bola Eropa

  6. Pingback: slots

Laissez un commentaire

Send this to a friend