Taylor Swift et Apple c’est une belle et longue histoire d’amour. Dans un premier temps, l’artiste avait déclaré se retirer de Spotify. Elle considérait la plateforme comme une simple « expérience » ne récompensant pas suffisamment le travail des artistes, producteurs, auteurs, et créateurs de musique. Puis, elle a protesté ouvertement sur la non-rémunération des artistes du fait de l’offre de trois mois gratuits à la création d’un compte Apple Music. Taylor Swift a ainsi fait plier la pomme qui quelques heures après mit à jour les conditions générales de sa plateforme de streaming. Depuis deux semaines, Taylor Swift et Apple Music diffusent une série de vidéos visant à promouvoir la plateforme.

Une opération influenceur haut de gamme.

Apple est clairement en train d’orchestrer une opération d’influence pour Apple Music. Elle a débuté le 1er avril 2016 lorsque la chanteuse a partagé sur ses différents réseaux sociaux cette vidéo :

Aussitôt, des personnes ont associé le côté comique à un poisson d’avril. Quoi qu’il en soit, le coup est réussi. Sur Twitter la publication a obtenu 71 156 retweets et 128 316 j’aime. Instagram comptabilise plus de 6 200 000 vues pour 1 504 089 mentions j’aime et un peu plus de 155 000 commentaires. Enfin, sur la page Facebook de la star et le compte YouTube d’Apple la vidéo a généré plus de 15M de vues sur chacune des plateformes. Un très bon bilan après 20 jours de diffusion.

Deux semaines plus tard, c’est une nouvelle vidéo d’une minute qui est diffusée de la même manière. Le 18 avril Taylor Swift diffuse une vidéo du même genre dans laquelle on la voit chanter en playback sur une chanson de Jimmy Eat World. Les différentes diffusions remportent déjà un franc succès.

Pour découvrir le prochain clip, il vous faudra attendre à nouveau deux semaines, et ce n’est pas une coïncidence. Dans une interview accordée au magazine Fast Company, Apple a déclaré avoir préparé d’autres clips et prévoit de les diffuser comme les singles d’un album.
Ce beau clin d’oeil à l’univers de la musique d’Apple Music est expliqué simplement par Larry Jackson : « notre stratégie est de dévoiler cette campagne comme si c’était un album. Vous diffusez un premier single, il obtient une certaine longévité, puis le single suivant sort ».

« Ce que nous faisons ici, pour éviter que cela retombe trop vite, est d’utiliser la même cadence que pour un album. Un spot sort, le battage médiatique retombe deux semaines plus tard, ensuite vient un autre spot, la même chose arrive, vous diffusez le prochain spot, et ainsi de suite. »

L’interview nous révèle aussi qu’Apple a travaillé sans agence. Et pour cause, les spots qui seront diffusés ont été imaginés par Taylor Swift elle-même.

Bien que Taylor Swift, comme beaucoup d’autres stars aux USA, puisse être considérée comme une marque, Apple s’offre une influenceuse haut de gamme. La chanteuse met à contribution ses différents réseaux sociaux pour la marque, de même que sa créativité. Si on ne connait par encore montant déboursé par Apple Music pour cette campagne, les millions de fans suivant la star, plus les relations au second degré devraient permettre à la plateforme de streaming musical de rattraper ses retards (utilisateurs, notoriété) sur ses concurrents.