Ces derniers temps, Mark Zuckerberg déborde de projets. Mais le dernier en date, Breakthrough StarShot, est assez particulier.

Le 13 avril 2016, Mark Zuckerberg a fait comme à son habitude une annonce fracassante sur son profil Facebook : s’associant à Yuri Milner, milliardaire russe et Stephen Hawking, célèbre professeur de mathématique à Cambridge et astrophysicien, il a détaillé l’ambition de StarShot : envoyer un vaisseau spatial explorer les étoiles lointaines. Dans le viseur, Alpha Centauri, l’étoile la plus proche de notre système solaire et pourtant à 4,37 années lumière… ce qui prendrait 30 000 années pour la rejoindre en l’état actuel.

Or, Mark Zuckerberg veut atteindre la planète en 20 ans ! Comment ? En construisant un mini vaisseau spatial de la taille d’une carte sim qui voyagerait à un cinquième de la vitesse de la lumière grâce à un éventail de faisceaux lumineux provenant de la surface de la planète et qui le propulserait à 60 000 kilomètres par seconde.

Ce projet fou pourrait être réalisé en 2070 : vingt ans seront nécessaires pour le mettre en oeuvre, vingt ans pour envoyer le vaisseau vers Alpha Centauri et quatre ans pour qu’il puisse revenir. Dirigé par Pete Woden, un ancien directeur d’un centre de recherche de la NASA, StarShot a un coût non négligeable : 5 à 10 milliards de dollars !

Le vaisseau spatial StarShot

Derrière cela, Mark Zuckerberg ne cache pas son ambition : la recherche a prouvé que les planètes potentiellement habitables sont multiples, car possédant de l’eau et situées à une bonne distance d’une étoile comme le soleil. Cependant, ces suppositions ne peuvent être prouvés qu’en se rendant directement sur place. Comme l’énonçait Yuri Milner, “il est temps de faire le prochain grand bond de l’histoire de l’humanité”. Cependant, cette initiative amène une interrogation :la conquête spatiale passera-t-elle par une alliance entre géantes entreprises et scientifiques ?

Pour en savoir plus : le site web Breaktrough initiatives