Le positionnement d’Uber est simple : simplifier le transport d’un point A à un point B. S’ajoutent à ce positionnement une volonter d’offrir une expérience agréable et plus simple que jamais. Pour aider ses utilisateurs qui sont aussi clients d’autres services, Uber va permettre à d’autres applications de se lier à son service.

Le grand ennemi des taxis a déjà commencé à travailler avec Facebook Messenger, les hôtels Hilton, ou encore Citymapper. Ces applications partenaires peuvent intégrer directement le service de commande de voiture d’Uber à leur application ou mettre en place du deep linking. Ce dernier permet d’envoyer les utilisateurs directement vers une autre application sans fermer celle actuellement ouverte, ou encore vérifier des choses simples comme le fait que l’application soit installée, etc.

À partir d’aujourd’hui, tous les sites et applications pourront mettre en place des rappels de commande de chauffeur ou d’autres services. Selon un paramètre prédéfini comme l’heure fixée pour un rendez-vous, l’heure de départ d’un hôtel, ou l’arrivée d’un avion, Uber enverra un push à l’utilisateur lui indiquant qu’il doit appeler une voiture.
En plus de la commande de chauffeur intégrée dans une application tierce, Uber permet à ses partenaires de brander le service et d’intégrer de la personnalisation. Ainsi c’est Uber qui se transforme en service tiers, permettant à son partenaire d’être créer l’environnement principal.

Exemples d’intégration d’Uber dans une application.

Uber Hilton API

Les hôtels Hilton envoient directement des rappels depuis leur application pour aider leurs clients à commander un chauffeur en un clic. Grâce au branding et à la personnalisation, le client peut rester dans l’application Hilton tout en accédant à certains services Uber.

Uber Citymapper

L’application de transport en commun CityMapper permet à ses utilisateurs de préparer un itinéraire combinant métro, train et Uber.

D’une application à part entière, Uber est en train de se transformer en plugin pour ses partenaires. Si le fonctionnement repose encore bien souvent sur l’application principale, à terme, elle pourrait bien ne plus être requise dans le smartphone de l’utilisateur et s’intégrer directement dans le code de l’application qui l’héberge.

Source : Uber.