SkyWall Drone Defense System, la nouvelle arme anti-drone.

0

Les drones sont partout désormais. Pour le meilleur et pour le pire nos entreprises, nos lois, et nos habitudes doivent s’y adapter. Récemment en France un drone a frôlé un Airbus en phase d’atterrissage à l’aéroport de Roissy. Pour la sécurité de tous, certains espaces doivent être surveillés et protégés de ces petits engins volants. En octobre Battelle présentait son Drone Defender. Un fusil envoyant un courant d’ondes afin de stopper net un drone et de pouvoir l’intercepter. Il semblerait que le besoin de sécuriser des zones contre les zones soit en train de créer un nouveau marché. L’entreprise OpenWorks Engineering a elle aussi créé son arme anti-drone avec cette fois un système n’utilisant pas de flux d’ondes : le SkyWall.

skywall-drone-defense1

Parce que les ondes peuvent devenir elles aussi un danger pour d’autres appareils à proximité du drone ciblé, un moyen plus physique a été choisi par OpenWorks. L’entreprise basée à proximité de Newcastle a mis au point un système de filet et parachute. Le SkyWall permet d’intercepter un engin sans dommages collatéraux. Le drone ne s’écrasant pas au sol pourra donc être étudié afin de laisser les autorités mener une enquête pour retrouver le propriétaire de l’appareil.

Les incidents comme celui de l’aéroport de Roissy deviennent de plus en plus banaux. Des contraintes juridiques peuvent ne pas être suffisantes et de sites sensibles doivent être équipés. Au-delà des aéroports, on peut ajouter à la liste des endroits sensibles les bases militaires, sites de tournages de films, domiciliation d’officiels, stades de football, etc. Un véritable marché est en train de se créer autour des moyens anti-drone. 2016 nous réserve encore son lot d’innovations semblables au SkyWall et d’initiatives pour mieux encadrer l’utilisation des drones.

A propos de l'auteur

Passé par le webmarketing chez GL events Exhibition, l'innovation au Groupe Casino, et le social media pour Vapiano.