Facebook déploie les Reactions, quel impact sur les Pages ?

4

C’est LA fonctionnalité qui avait fait jaser la toile à la fin des vacances d’été. Facebook préparait à l’époque ce que tout le monde pensait être un bouton dislike. Effectivement, Facebook travaillait sur une nouvelle façon de réagir aux publications que l’on trouvait dans son fil d’actualité, mais ce n’était en rien un dislike. Cette nouvelle forme de like sur les contenus avait pris le nom temporaire de ‘bouton d’empathie’ et au mois de septembre 2016 nous vous présentions un brevet mettant en exergue la façon dont il fonctionnerait. Après nous avoir fait attendre quelques mois, Facebook annonce enfin le déploiement de cette fonctionnalité à tous ses utilisateurs. Le « bouton d’empathie » laisse donc la place à Reactions, un nom, semble-t-il, plus cohérent pour le réseau social de Mark Zuckerberg.

Faceook bouton reaction

Le like devenu trop banal sur Facebook, remplacé pour une nouvelle forme d’interaction va permettre aux utilisateurs de s’exprimer plus simplement du bout de leur pouce. Il leur suffira de rester appuyer sur le bouton like sur mobile ou leur ordinateur, puis de choisir l’icône convenant le mieux à leur humeur : J’adore, Woah, Haha, Triste, ou Grrrr. Après une année de test de recherche avec des groupes d’études, ce sont ces 5 cinq réactions qui ont été choisies par Facebook.

Les réactions sur les post Facebook sont enfin disponibles !

Posté par Hugo Mourlevat sur mercredi 24 février 2016

Quel impact pour les Pages Facebook ?

Dès le mois d’octobre 2015, nous avions quelques images sur l’impact du bouton Reactions sur les Pages Facebook. De plus, le réseau social se voulant rassurant avant déclaré « nous voyons cela comme une opportunité pour les entreprises et les éditeurs pour mieux comprendre comment les personnes répondent à leurs contenus sur Facebook. Pendant ce test, les propriétaires de pages seront capables de voir les Réactions à leurs publications dans les statistiques des pages. Les Réactions auront le même impact que les Likes sur la diffusion de publicité. Nous allons consacrer du temps à cette phase de test et utiliser tous les feedbacks afin d’améliorer cette fonctionnalité ».

Capture d'écran de premières analyses de Pages utilisant Reactions.

Capture d’écran de premières analyses de Pages utilisant Reactions.

Capture d'écran de premières analyses de Pages utilisant Reactions.

Capture d’écran de premières analyses de Pages utilisant Reactions.

Dans une news publiée au lancement de Reactions, Facebook annonce que peu importe si l’utilisateur met une icône Triste, ou Woah, cela n’affectera par négativement ou positivement le reach de la publication. Ces réactions seront comptabilisées comme des likes, mais dans un futur proche le réseau social souhaite donner un impact sur le reach différent pour chaque réaction.

A propos de l'auteur

Co-fondateur de Siècle Digital, j'occupe mes journées à écrire et imaginer ce que sera l'univers numérique de demain.