L’association Respect Zone dresse le portrait de la cyber-violence en France

0
L’association Respect Zone, qui lutte contre les cyberviolences, présente une photographie de l’expression de la haine sur le Net en France, avec ses partenaires Netino, expert de la modération sur Internet, et Kantar Media, spécialiste de l’analyse de l’information et des médias.

ZOOM SUR LES COMMENTAIRES DES SITES D’INFORMATIONS

En 2015, les messages rejetés sont en hausse de +3 points par rapport à 2014. Parmi les dizaines de millions de commentaires reçus sur les sites d’information et leurs pages Facebook traités en 2015 par Netino, ses modérateurs ont rejeté 27 % des messages pour les motifs suivants :

  • 22 % pour insulte
  • 20 % pour agression
  • 19 % pour racisme (xénophobie, racisme, antisémitisme)
  • 15 % pour diffamation*
  • 15 % pour appel à la haine ou à la violence*
  • 7 % pour manque de respect à une victime, pornographie ou encore publicité et spam
  • 2 % pour homophobie

*La diffamation et l’appel à la haine peuvent aussi inclure des propos racistes.

L’appel à la haine ou à la violence est la typologie de commentaire qui a le plus augmenté, en particulier après les attentats du 13 novembre 2015.
L’homophobie est en baisse, après une forte hausse en 2014, au moment du vote de la loi sur le mariage pour tous. 

24 HEURES DE HAINE SUR LES RESEAUX SOCIAUX ET LES SITES / BLOGS

L’analyse des insultes proférées sur les médias sociaux dans les messages postés en public, ainsi que sur une sélection de blogs, sites et forums effectuée par Kantar Media entre le vendredi 22 janvier 2016 (18h) et le samedi 23 janvier 2016 (18h), permet de faire ressortir ce hit-parade de l’insulte sur Internet. Sur 200 456 insultes identifiées, soit un peu plus de 2 insultes par seconde, on retrouve essentiellement des termes à connotation sexuelle, plusieurs sexistes, et un à connotation homophobe.

Top 10 des insultes 
1. Pute
2. Couille
3. FDP
4. Cul
5. Nique
6. Conne
7. Connerie
8. Salope
9. Connard
10. Pédé

A noter que les termes « juif », « musulman » et « arabe » ne figurent pas dans cette liste car, en tant que tels, ce ne sont pas des insultes. Ceci explique le fait que les insultes racistes ou antisémites n’apparaissent pas dans ce hit-parade. Cela ne veut pourtant pas dire que l’eracisme et l’e-antisémitisme ont disparu ou baissé.

LA CYBER-VIOLENCE CHEZ LES JEUNES

· 14 880 signalements à la police en 20131 (contre 10 000 en 2012)
· En 2013, 40% des jeunes disent avoir été victimes d’une agression en ligne.
· 1/3 des jeunes victimes n’en parle pas.
· 48% des harcelés sont aussi des harceleurs.

Chez les jeunes, la cyber-violence est devenue quotidienne. Presque un ado sur deux y a déjà été confronté, même si le sujet reste tabou. Aujourd’hui, les haters envahissent le web. Et près de la moitié des jeunes sont à la fois harcelés et harceleurs.

Comment faire prendre conscience aux jeunes internautes du contenu insultant et blessant de leurs échanges ? Et comment les inciter à s’auto-modérer ? 

LE LABEL BLEU RESPECT ZONE ET LA CHARTE POUR S’ENGAGER AU RESPECT

12736448_10153992653284974_1688551039_nLe label Respect Zone est à télécharger sur le site www.respectzone.org. Il sert à afficher clairement son soutien aux valeurs de Respect Zone, sur sa page Facebook, son compte Twitter, son blog, etc. Cela implique de s’engager à respecter la charte, en affirmant ouvertement aux users que cet espace virtuel s’engage à offrir une expérience agréable, où le respect compte et a du sens.

UNE SOLUTION ORIGINALE ET CREATIVE : L’ACTION DE SENSIBILISATION 2016 NOMMÉE « LICORNES VS HATERS »

Pour agir de manière concrète et instantanée, Respect Zone lance le projet « Licornes VS Haters » : le tout premier modérateur qui utilise des GIFs « kawaii » : ces licornes, petits cœurs, arcs en ciel et autres symboles très prisés des jeunes.
Installé sur les sites et forums, ce plug-in transforme automatiquement et en temps réel chaque insulte postée en emojis ultra «mignons» et niais, pour le plus grand plaisir des haters ?.
Non seulement cela bloque la cyber-violence, mais les haters se ridiculisent eux-mêmes, ce qui
les oblige à s’auto-modérer : une façon virale et décalée de sensibiliser tous les adolescents et de les dissuader de commettre de telles offenses.
Respect Zone recherche des partenaires pour faire de cette chouette idée une réalité. Tous les sites, blogs, forums ou réseaux sociaux qui désirent devenir partenaires de l’opération « Licornes vs. Haters » sont invités à contacter Respect Zone en écrivant à : [email protected]
Pour avoir un bel aperçu du projet « Licornes vs Haters », L’agence JWT a créé un clip pour le présenter, à visionner et partager sans modération 😉
sources:

A propos de l'auteur

Fouineuse de pub / open mind / full curiosity - Passionnée par l'ère numérique, étudiante M2 Marketing Digital, Réseaux Sociaux & Web Management @ Sup de Pub Paris