Twitter sous algorithme pour une refonte structurelle ?

1

Avant que la toile s’enflamme autour du hashtag #RIPTwitter, Siècle Digital abordais déjà les problèmes auxquels Twitter devrait faire face pour survivre. Il était question notamment d’une mort lente et impuissante de la plateforme si des changements structurels n’étaient pas adoptés. Si la fin des 140 caractères ouvrait de nouveaux champs pour le partage de contenu, Twitter semble s’orienter dans un premier temps vers l’accès au contenu via le fil d’actualité.

Un algorithme pour sauver Twitter ?

Depuis sa création, Twitter a toujours fonctionné avec un fil d’actualité allant du tweet le plus ancien et remontant jusqu’au plus récent. Les contenus s’affichant sont soit émis par des personnes que l’on suit, soit pas un annonceur contre rémunération. Désormais, le réseau social va pousser ses utilisateurs à changer leur système de timeline. Le fil d’actualité fera apparaitre les meilleurs contenus des comptes auxquels ils sont abonnés. Lorsqu’on suit plusieurs centaines de personnes, il est difficile de pouvoir lire tous les contenus partagés, et parfois les contenus les plus intéressants ne sont pas consultés. Si l’option est activée, un algorithme sélectionnera les contenus les plus pertinents à consulter.

Si beaucoup protestent, c’est qu’ils sont arrivés sur Twitter pour la mauvaise raison. Certes, le fonctionnement du réseau social va changer, du moins pour ce qui est de la timeline. Mais pas son ADN. Ce dernier restera axé sur la conversation et le partage de messages courts (pour l’instant).
Actuellement, beaucoup de messages et de comptes sur Twitter manquent de reach. Facebook permet à de nombreux endroits et de nombreuses façons de mettre en avant un contenu ou un compte qu’on ne suit pas. Pour son concurrent c’est autre chose, et faire croitre un compte n’est pas chose aisée pour une marque. Les utilisateurs ne découvrent un compte et ses contenus que via la recherche, ou, via la timeline lorsque quelqu’un retweet un message.
Si dans un premier temps il n’est possible de voir que les contenus des personnes auxquelles nous sommes abonnés, cet algorithme est peut-être un premier pas vers une transformation structurelle de Twitter. Grâce aux données récoltées, le réseau social sera en mesure de dresser un portrait de nos centres d’intérêt basés sur les personnes que l’on suit, les contenus partagés, etc. La plateforme pourra alors nous proposer des contenus partagés par un tiers du second ou troisième degré.

Dans les tests qui ont été effectués, Twitter a découvert que les personnes soumises à cette nouvelle fonctionnalité étaient plus actives. Ils retweet et tweet plus que les autres. Pour les marques, le réseau social a constaté une forte hausse de l’engagement sur les tweets non sponsorisés et les tweets à propos d’événements en direct.
Si Twitter est capable d’apporter plus de reach aux marques tout en augmentant l’activité de ses utilisateurs, le réseau social a probablement trouvé la bonne voie pour repartir vers un avenir plus certain.

A propos de l'auteur

Co-fondateur de Siècle Digital, j'occupe mes journées à écrire et imaginer ce que sera l'univers numérique de demain.

Envoyer à un ami