Twitter crée un comité pour sécuriser la liberté d’expression.
Réseaux Sociaux

Twitter crée un comité pour sécuriser la liberté d’expression.

Si Twitter est quelque peu avare en création de nouvelles fonctionnalités, il ne l’est pas lorsqu’il s’agit de protéger l’expérience de ses utilisateurs. Au début de l’année 2016, Twitter a mis à jour son règlement pour mettre fin aux abus et harcèlements avec des sanctions par palier allant jusqu’à la suppression du compte Twitter incriminé. Aujourd’hui Twitter annonce la création du Trust & Safety Council.

La liberté d’expression est une des bases de la fondation de Twitter. Plus de 80% du contenu y est public et c’est ce qui fait toute sa force. Le conversationnel fait partie de l’ADN du réseau social. Afin de s’assurer que ses utilisateurs puissent continuer de s’exprimer librement, il était nécessaire que le réseau social mette en place des outils et des règles d’encadrement. Des centaines de milliers de tweets sont partagés chaque jour émanant de plus de 300 millions de comptes. Ces quantités de messages rendent complexe l’évaluation de ce qui peut être considéré comme un abus ou du harcèlement et ce qui se révèle être une prise de parole. C’est justement cette complexité qui a poussé Twitter à créer son Trust & Safety Council.

Ce comité sera composé par de nombreuses organisations :
• des associations de protection des mineurs, des universitaires, et des chercheurs travaillant sur la connaissance des médias ou la citoyenneté numérique ;
• des organisations nationales utilisant Twitter pour s’exprimer et engager les utilisateurs autour de leurs causes ;
• des organismes communautaires travaillant sur la prévention des abus, des harcèlements, des violences, mais aussi des suicides.

L’oiseau bleu peut donc compter sur 40 organisations et experts venant de 13 régions différentes (continents / pays) pour fonder son comité. La liste des organisations fondatrices est disponible sur le communiqué de l’annonce de la création du comité.

Send this to a friend