L’industrie automobile est un des secteurs qui connaît une évolution importante et ces dernières années ont été marquées par un flot incessant d’innovations adaptant la voiture individuelle aux tendances actuelles et l’aidant à se réinventer au fil du temps. Voici ce qui constituera la voiture de demain.

Place à la connexion.

La voiture de demain est forcément connectée, mais communique également ! Que ce soit avec son conducteur en intégrant de nombreuses options d’aide à la conduite ou avec les autres véhicules pour améliorer la sécurité des usagers, nos véhicules n’échapperont pas à « l’internet des objets ». Elles seront ainsi une sorte de point de convergence pour de nombreuses données et une sorte de seconde habitation pour le conducteur où anciennes et nouvelles habitudes cohabiteront. Ainsi, un simple attelage de remorque comme vous pouvez en trouver sur ce site permettra aussi bien de tracter une remorque classique qu’un système multimédia mobile. C’est en effet le concept imaginé par Jeep avec sa nouvelle Renegade.

Plus propre, plus tournée vers l’utilisateur.

Ce véhicule sera également plus écologique et plus responsable afin d’être en accord avec les préoccupations actuelles. Le moteur thermique est petit à petit remplacé par des moteurs hybrides voire tout électrique, le moteur à hydrogène commence à faire son apparition discrètement… Tout laisse penser que la voiture de demain aura résolu le problème de pollution qui est souvent mis en avant aujourd’hui. Mais si cette voiture sera plus écologique, elle sera également plus consciente de l’environnement qui l’entoure et des usagers de la route. Ainsi, de nombreuses innovations viendront enrichir l’expérience de conduite en étant directement intégrées au véhicule ou en prenant la forme d’accessoire comme c’est le cas pour ces lunettes de conduite de nuit pensées par l’équipementier français Valéo.

En route pour l’autonomie.

Enfin, ce n’est plus de l’ordre du fantasme ou de la science-fiction, la voiture de demain pourra se passer de vos talents de conducteur pour se rendre d’un point A à un point B ! La voiture autonome devient de plus en plus réelle et la course pour être le premier à la commercialiser s’accélère. Initiée par Google qui rêvait d’un véhicule nous permettant de ne pas être bloqué au volant, cette idée a pris de l’ampleur et se retrouve chez de nombreux constructeurs comme Tesla, BMW, Volvo ou encore Audi. La marque aux anneaux avait d’ailleurs fait fort l’an dernier pour les CES 2015 en faisant parcourir près de 1000 kilomètres à son prototype autonome, comme nous vous le racontions ici-même. Cette autonomie est sans aucun doute le prochain gros enjeux économique du secteur automobile et devrait changer la vision que nous avons de la voiture en repensant sa conception, notamment en ce qui concerne l’habitacle qui ne prendra plus en compte le pilote.