Les parents numériques : Facebook IQ et Ipsos livrent leurs premiers insights.

1

Le statut de parent n’a jamais été aussi transformé ces dernières années que les durant siècles précédents. Alors que nous sommes tout juste au commencement du Siècle Digital, ce dernier apporte déjà de profondes transformations culturelles, sociétales et surtout technologiques. Tout ceci a considérablement transformé le paysage parental apportant de nombreuses nouvelles variables à prendre en compte et donnant une nouvelle définition de la famille. Les mères choisissent d’avoir des enfants beaucoup plus tard, les pères s’impliquent bien plus qu’auparavant pour élever leurs enfants, etc. De son côté la génération Y apporte un lot important de liens avec les technologies dans l’éducation ou la gestion de la famille.

Afin d’offrir une compréhension approfondie du parent numérique, Facebook IQ a lancé un vaste projet de recherche étudiant des parents âgés de 25 à 64 ans ayant des enfants de tous âges. Le réseau social de Mark Zuckerberg accompagné de Ispos Media CT et Sound Research ont analysé des données sur 8 marchés (Australie, Brésil, Canada, Allemagne, Mexique, Espagne, Angleterre, et USA) des comptes Facebook et Instagram apprenants à 8 300 parents. Le projet début il y a déjà quelques semaines devrait se poursuivre sur les mois à venir. Il explore la façon dont les traditions et les technologies ont façonné la parentalité à travers les générations et les pays. Voici les premiers éléments sur les parents numériques livrés par Facebook.

Les parents numériques et le mobile.

L’étude déclare que la façon d’utiliser le mobile change considérablement lorsque l’on a un enfant. Il devient un outil précieux de gestion et sociable. Il permet notamment de partager les grandes étapes de la vie de ses enfants ou encore de garder un oeil sur ce qu’ils partagent sur Internet. Facebook annonce d’ailleurs qu’un parent passe 1,3 fois plus de temps sur Facebook mobile que les non-parents.
Le mobile arrive aussi à un autre niveau dans la vie des parents : la consommation. Le mobile devient aussi un outil d’information dans le processus de décision d’achat. C’est un phénomène 30% plus important chez les 18-34 ans que chez les 50-65 ans.

L’influence du web sur les décisions des parents numériques.

En plus de leur attachement au mobile et aux technologies, les parents aujourd’hui peuvent accéder à des tonnes d’informations et d’opinions pour parfaire leurs connaissances. De l’éducation, à l’alimentation ou encore la psychologie, cela leur permet de confirmer leurs actions. Dans l’étude, 83% des parents déclarent avoir accès à plus d’informations que leurs parents. 70% se trouvent mieux informés. L’étude tempère ces chiffres en admettant que l’accès à l’information est à double tranchant. D’un côté cela permet aux parents de collecter plus d’informations, mais il a un risque que le parent se sente davantage confus que confiant.

Si Facebook se met à analyser les parents numériques, c’est avant tout parce qu’ils sont des consommateurs clés. Bien qu’il ait de nombreux segments à prendre en compte à l’intérieur de ce groupe, il n’en reste pas moins stratégique pour Facebook et ses annonceurs.
Dans les semaines à venir, Facebook IQ devrait livrer de nouveaux insights que l’on espère tous aussi intéressants.

Source : Facebook IQ.

A propos de l'auteur

Co-fondateur de Siècle Digital, j'occupe mes journées à écrire et imaginer ce que sera l'univers numérique de demain.

Envoyer à un ami