Le piratage du compte mail personnel du Patron de la CIA, John Brennan, a enflammé le net il y a quelques jours, renforçant un peu plus l'idée que personne n'est réellement en sécurité face au vol de données. Si l'auteur s'est montré rusé pour le coup, les méthodes qu'il dit avoir utilisé ne sont pas pour autant des techniques très sophistiquées comme l'explique cet article du Monde. Même si tout n'est pas forcément évitable, il existe toutefois des méthodes simples pour limiter les dégâts s'il advenait que vous soyez victime d'un tel incident.

Le mot de passe remis en question

Les acteurs du web sont de plus en plus nombreux à remettre en question l'authentification à l'aide d'un mot de passe, facilement oubliable et à peine plus dur à outrepasser, et se penchent sur des alternatives à ceux-ci. Ainsi, on envisage d'utiliser la biométrie pour se connecter, de plus en plus présente avec le paiement mobile dont nous vous parlions dans cet article, ou de nouvelles méthodes comme les notifications push du côté de chez Yahoo. Ce n'est pas pour autant que vous n'aurez plus besoin de mots de passe dès demain ! Il suffit alors de respecter quelques règles simples pour se protéger au mieux.

Premièrement, on n'utilise pas le même mot de passe pour tous les comptes ! Cela permet de ne pas voir tous ses outils compromis au premier incident, ce qui pourrait très vite se montrer contraignant. On utilise des mots de passe longs, qui associent lettres, chiffres et caractères spéciaux sans reprendre des informations comme votre date de naissance ! Vous pouvez par exemple utiliser la méthode Diceware, comme le fait cette ado, pour générer des mots de passes compliqués mais facilement mémorisables !

Et au niveau des paiements ?

Le paiement en ligne est en général le point sensible qui fait peur aux internautes craignant de voir leur numéro de carte bleue dans de mauvaises mains. Il convient alors d'utiliser des moyens de paiements alternatifs comme la carte prépayée et de suivre les conseils d'un des spécialistes de cette méthode pour éviter bien des soucis ! Par exemple, on ne transmet jamais de données bancaires par email, on vérifie la provenance des mails qui nous réclament certains paiement et l'on se contente de donner le minimum d'information nécessaires lors d'un achat !