Alors que Snowden révèle de nouveaux documents sur l’efficacité réelle des drones de l’armée américaine (10% de précision seulement), Battelle a présenté une arme capable de mettre hors service un drone. Le Drone Defender est une arme totalement inoffensive pour l’homme puisqu’elle se contente d’envoyer des interférences radio en direction du drone visé.

Le Drone Defender permet à son porteur d’effectuer trois actions sur le drone qu’il vise :
• le renvoyer vers celui qui le contrôle ;
• le faire directement chuter vers le sol ;
• le faire atterrir de façon maitrisée.
Avec une distance effective de 400 mètres, l’arme pourrait permettre par exemple à des gardiens de prison d’éviter des livraisons par drones, ou de contrôler des espaces aériens restreints. La vocation principale de Battelle avec son Drone Defender étant de permettre aux autorités d’être équipées efficacement.

Aux États-Unis les incidents impliquant des drones se multiplient notamment en Californie pendant les récents incendies où quelques amateurs avaient fait voler des drones sur les passages d’hélicoptères de sauvetages. L’administration de l’aviation américaine déclare avoir enregistré en août déjà 650 incidents, contre seulement 238 l’année dernière.