Voilà qui est très malin et bien joué de la part d’Apple. La firme dirigée par Tim Cook s’est prêtée à un exercice presque inédit : le rickroll.

Le rickroll est un phénomène internet qui s’est développé autour du clip vidéo de la chanson Never Gonna Give You Up, interprétée par le chanteur anglais Rick Astley. Il consiste à renvoyer un internaute vers le clip en question via un lien apparemment en rapport avec le texte qu’il consulte. On dit alors que l’internaute a été « rickrollé ». Cette pratique est une variante d’une autre farce appelée duckroll, qui, de la même façon, mène l’internaute à une photo ou une vidéo d’un canard muni de roulettes.
En mai 2007, le phénomène a connu un essor important et a été évoqué par plusieurs médias.
Source : Wikipédia.

Apple a placé sa farce sur une partie peu fréquentée de son site internet destinée à l’assistance sur l’utilisation de l’écran de l’iWatch. En toute simplicité, sur le dernière explication on peut lire sur l’écran “never gonna give you up”. Sobre, discret, du Apple tout craché.

watch-friends-watchos2

Si comme moi vous avez connu cette belle époque des Internets du web vous devez trouver ça fin et rusé. Sur un produit présenté comme un franc succès, la bêta de la nouvelle version du système d’exploitation de l’iWatch est en train de donner du fil à retordre aux développeurs. En glissant subtilement un clin d’oeil à une époque phare de ceux que l’on qualifie vulgairement de “geek” Apple marque des points auprès d’une cible très sensible à cette pratique.

Comme dit plus haut, Apple n’en est pas à son coup d’essai. Lors de la mise en ligne de son centre d’assistance pour iOS7, on pouvait voir que la fameuse chanson de Rick Astley était jouée sur l’iPhone.
rickroll iOS7 apple iphone