Tremblez terriens, la nouvelle menace est là : le « binge watching » tue ! C’est dans les pages du journal britannique The Independant que la nouvelle est tombée : une étude japonaise très sérieuse a été présentée fin août à la Société Européenne de Cardiologie à Londres. Unique en son genre, elle a réussi à mettre en lien le fait de regarder trop longtemps la télévision avec la multiplication des risques d’être atteint d’une embolie pulmonaire mortelle.

De quoi parle t-on ?

Le « binge watching », dit aussi « binge viewing » ou « gavage télévisuel » en français, désigne la pratique qui consiste à regarder un programme sur un écran pendant plusieurs longues heures. Mettons au clair dès maintenant qu’il serait d’ailleurs plus approprié de parler plutôt de « boulimie télévisuelle » et non de « gavage » dans ce qu’elle relève davantage d’un acte volontaire, que d’un acte passif. Avec l’essor des offres de streaming et le boom non contesté des séries, le « binge watching » prend tout son sens lorsque les spectateurs décident par exemple de rattraper toute une saison de plusieurs épisodes en une seule fois.

À l’origine, dès la fin des années 90, cette expression était utilisée lorsque des cercles de fans de séries se réunissaient autour d’un même écran pour visionner plusieurs épisodes à la suite. C’est avec l’avènement de la VoD que l’expression se popularisa. Elle se démocratisa davantage par la suite notamment avec une étude de 2013 réalisée par Netflix dans laquelle on apprenait que 61% des abonnés pratiquaient régulièrement le « binge watching » et que 76% préféraient cette façon de regarder leurs programmes à une autre plus décousue.

Bingeing Bad

Qu’en est-il de notre santé ?

Nous avions connaissance du lien entre rester assis trop longtemps et risquer de faire une embolie pulmonaire, mais c’est la première fois qu’une corrélation directe est établie entre le binge-watching et l’embolie pulmonaire“, explique le Docteur Toru Shirakawa, du Département de médecine de l’université d’Osaka, à The Independant.

Si nous connaissions déjà les effets néfastes de cette pratique sur nos corps (risques au niveau de la colonne vertébrale, du cerveau, du ventre, des quadriceps, etc.) ainsi que pour nos vies sociales (rester chez soi n’a jamais favorisé les échanges humains), cette étude nous apprend aujourd’hui que celle-ci serait également dangereuse pour notre santé.

Cette étude financée par le gouvernement japonais, a été menée durant plus de 18 ans sur pas loin de 86 000 personnes : 50 017 femmes et 36 007 hommes, tous âgés entre 40 et 79 ans. Ce que les résultats nous révèlent, c’est que les personnes qui regardent la télévision pendant cinq heures d’affilée, voir davantage, ont deux fois plus de chance d’avoir une embolie pulmonaire, contrairement à celles qui la regarderaient moins de deux heures et demi. Pour les mordus de séries âgés de 40 à 59 ans, ce risque est six fois plus important.

Cinq heures ? Mais c’est énorme.

N’en soyez pas si certain. Regardons plutôt le tableau ci-dessous qui dessine un rapide aperçu des équivalences entre temps passé et nombre d’épisodes complets vus pour quelques séries connues. D’ailleurs, à la sortie d’Orange Is The New Black sur Netflix, n’avez-vous pas regardé les 5 premiers épisodes d’une seule traite ?

Tableau comparatif - Binge Watching

Ce que montre finalement cette étude aux allures de film catastrophe, c’est que la nocivité ne vient pas tant du fait de regarder des séries pendant plusieurs heures mais davantage de la position assise prolongée qui en découle (ouf !). Concrètement, que vous décidiez de regarder en une seule fois l’intégralité de la première saison de Narcos, sortie fin août sur Netflix, ou que vous vous plongiez (enfin) dans la lecture de tous les comics books de The Walking Dead, le problème reste le même. Il est en effet conseillé de se lever au moins une fois toutes les deux heures afin de pouvoir marcher une dizaine de minutes : de quoi lire un autre article de Siècle Digital, mais debout surtout !