Facebook beacons : la technologie iBeacon pour tous !

9

La voilà enfin la vraie bonne solution pour les petits points de vente ! Parce qu’iBeacon ça fait déjà un certain temps qu’on vous en fait des tartines sur Siècle Digital ou ailleurs, mais c’est une technologie avant tout destinée aux plus fortunés. Tout simplement parce que non seulement il faut acquérir votre petite balise, mais il faut aussi avoir une application mobile paramétrée pour exploiter la technologie. Et Facebook Beacons lamine toutes ces contraintes en proposant non seulement l’exploitation via son application, mais la balise est … attendez la suite … GRATUITE !
Pour rappel, iBeacon c’est le nom qu’Apple a donné à l’exploitation du Bluetooth 4.0. Mais comme la poubelle ou frigo, c’est un nom donné par une marque. L’exploitation de cette version du bluetooth n’est en rien limitée aux appareils Apple puisque Samsung propose aussi un support sur le BLE (Bluetooth Low Energy).

Facebook Beacons.

Facebook a lancé cette semaine un programme permettant aux commerces de s’inscrire et peut-être d’avoir la chance de recevoir les premiers Facebook Beacons. Ce qui me rend vraiment enthousiaste sur la solution de Facebook c’est qu’elle balaye tous les inconvénients du BLE :

  • Accepter de recevoir des push (dans une grande partie des cas les utilisateurs acceptent de recevoir des notifications de la part de l’application) ;
  • La nécessité d’avoir une application à soi ;
  • Le coût des beacons.

facebook beacons push

Voilà comment semble fonctionner la balise avec Facebook. Visiblement simplement lorsque l’application est ouverte avec une apparition dans le newsfeed. Personnellement je pense que le point de vente aura la possibilité (gratuite, espérons) de pusher une invitation à liker la page, ou une offre du moment. Aussi, les restaurants pouvant depuis peu intégrer leurs menus dans la description de leur page Facebook pourraient proposer le menu de façon virtuelle.

Ok, Facebook ne fait jamais rien sans arrière-pensée financière. Mais nombreux sont les commerces qui jouent le jeu outre-Atlantique en exploitant les outils des Facebook for Business mis à leur disposition. Je vois ici la possibilité pour des établissements d’avoir peut-être l’opportunité de retrouver de belles fonctionnalités présentes dans Foursquare ou d’autres canaux.
Prendre le meilleur et apprendre des erreurs de ses concurrents serait peut-être une nouvelle approche du géant pour consolider sa position.

A propos de l'auteur

Co-fondateur de Siècle Digital, j'occupe mes journées à écrire et imaginer ce que sera l'univers numérique de demain.