L’ingénieur en logiciel de Mozilla Monica Chew et Georgios Kontaxis, chercheur en informatique à l’université de Columbia ont publié un rapport sur l’impact de l’option de protection contre le pistage de Firefox. Leur conclusion est sans appel : -67,5% de cookies, le chargement est 44% plus rapide en moyenne, et l’appareil consomme 39% moins de data.

La protection contre le pistage de Firefox permet à l’utilisateur de se prémunir de nombreuses formes de pistage. En plus d’améliorer la protection de la vie privée de l’internaute, l’option de navigateur améliore grandement les performances de navigation. Ce constat est tiré le l’analyse poussée de la fréquentation des 200 premiers sites rankés par Alexa.
Le modèle de revenu d’internet conduit à éloigner les utilisateurs, annonceurs, et créateurs de contenus. Leurs objectifs étant par essence différents (partager du contenu, trouver du contenu pertinent, toucher la cible idéale), tous devraient pouvoir se retrouver sur une valeur commune : la meilleure expérience qui soit. Et la qualité de navigation en fait clairement partie.

Comment activer la protection contre le pistage ?

1 – Dans la barre d’adresse, saisissez about:config, puis appuyez sur Retour.
La page d’avertissement “Attention, danger !” doit apparaître. Cliquez sur “Je ferai attention, promis !” pour accéder à la page « about:config ».
2 – Recherchez : privacy.trackingprotection.enabled
3 – Double-cliquez sur privacy.trackingprotection.enabled pour que sa valeur passe à true.
Si par la suite vous souhaitez la désactiver, répétez les étapes ci-dessus pour ramener la préférence à false.

Un débat sans fin ?

Alors quel le nombre d’internautes utilisant des adblockers grandit, certains créateurs de contenu en vont jusqu’à les qualifier d’immoraux. C’est le titre d’un article publié par le rédacteur en chef de The Next Web, clamant que même s’ils adoptaient d’autres méthodes pour générer du revenu (conférences, formation, etc.), le display est une source de revenus stratégique pour eux.
D’un autre côté, les annonceurs ont de plus en plus de formats de publicité mis à leur disposition. La croissance rapide de Teads en est la preuve. Le problème étant leur forme intrusive, d’une façon passive en s’intégrant de manière fixe sur une page, ou agressive en vous masquant le reste du contenu.
Enfin, l’utilisateur, lui cherche à consommer du contenu sans être agressé. Les formats natifs de publicité sont en augmentation et sont bien plus appréciés aujourd’hui que le sont les formats traditionnels. Tant qu’une publicité n’épousera pas parfaitement l’expérience des internautes, ces derniers continueront d’avoir recours à des moyens alternatifs pour protéger non seulement consommation de contenu, mais aussi leur vie privée.