Aujourd’hui même, lundi 02 Mars, le fameux Mobile World Congress de Barcelone ouvre ses portes et se tiendra jusqu’à jeudi. A l’occasion de cette nouvelle édition, en plus de la révélation de nouveaux smartphones et autres gadgets, sera notamment abordée la question du développement d’Internet dans les régions en développement de la planète à travers la présentation de Internet.org par Mark Zuckerberg en personne.

Ikea veut nous donner un coup de jus

Mais il s’avère que pour l’occasion, des acteurs a priori extérieurs à tout ce petit monde du mobile semblent vouloir avoir leur place sur la photo de classe, à l’image de Ikea. En effet, à la veille de la manifestation, le suédois a annoncé qu’une future gamme de ses meubles bénéficiera d’un équipement de rechargement sans fil pour smartphones.

Ikea-Wireless-Charging-002

Attendue pour le 15 Avril 2015 aux Etats-Unis et en Europe, cette gamme sera composée de tables, tables de chevet , bureaux et lampes.

Une course au standard entre trois grands consortiums

Cette annonce est l’occasion parfaite pour faire un point sur le concept de la recharge sans fil et de son marché. Ce dernier se compose de trois entités, que sont le Wireless Power Consortium (WPC), la Power Matters Alliance (PMA) et enfin l’Alliance for Wireless Power (A4WP). Ces trois entités sont en fait des consortiums industriels, c’est-à-dire des groupes d’entreprises qui allient leurs forces pour développer la meilleure technologie possible pour succéder au chargeur que l’on connaît tous. Chacun d’entre eux tente d’imposer sa vision du rechargement sans fil, qui prend la forme d’un standard, et qui une fois abouti aura pour finalité d’être adopté massivement, c’est à dire que tous les périphériques seront compatibles avec. Pour information, parmi les standards les plus répandus dans le digital, on peut citer le Wifi, le Bluetooth, mais aussi HTML ou encore CSS.

Qi-Logo

Le WPC développe un standard nommé Qi (prononcer Chi), qu’il a créé en 2008. Cette technologie fonctionne grâce au phénomène électrique de l’induction magnétique (également utilisé pour les plaques à induction), et nécessite le couplage entre un support de transmission et un récepteur, intégré par exemple dans un smartphone, une tablette ou tout autre objet. La mise en contact (4cm de distance maximum) des deux éléments génère un champs électromagnétique qui va recharger le périphérique.

La PMA, qui avec l’aide de Duracell a convaincu notamment Starbucks, travaille aussi sur l’induction magnétique, alors que la A4WP développe une norme nommée Rezence, technologie basée quant à elle sur la résonnance magnétique. Cette dernière, également basée sur le principe d’émission-réception présente entre autres l’avantage de pouvoir recharger plusieurs devices à la fois, dans le sens ou l’énergie est transmise à une plus grande distance. Seul bémol, sa commercialisation n’a pas encore été opérée.

rezence

Ces deux derniers consortiums ont annoncé leur fusion prévue pour mi-2015 afin d’unir leurs forces pour accélérer le développement leur technologies respectives, et surtout de les croiser.

Enfin, quant à eux, les principaux constructeurs à l’image de Samsung, LG , Texas Instruments, ou encore Panasonic participent à la R&D des trois entités à la fois, dans le but d’être certains de sortir gagnants de cette course au rechargement sans fil. Étonnement, Apple ne s’est pas encore positionnée.

Le suédois va droit au but

Ikea, de son côté, a rejoint le WPC, et a ainsi décidé de parier sur la techno Qi, qui est sans aucun doute en tête du classement des acteurs de son marché. En effet, les dernières générations de smartphones (hors iPhones) l’intègrent déjà. De plus, de nombreux accessoires officiels ou non existent déjà sur le marché, tels que les coussins de chargement sans fil Fatboy.

nokia-fatboy-04

Comme nous le savons tous, la batterie de nos devices est un point sensible, qui nous contraint de manière régulière à réduire notre consommation mobile.

Alors que cette dernière inclut de plus en plus de services gourmands en énergie, le fait de disposer de points de recharge sans fil un peu partout autour de nous sera tout à fait profitable. Cela arrivera très probablement plus rapidement que prévu, vu que notre environnement quotidien est de plus en plus connecté.

D’ailleurs, Ikea compte sur nous pour y contribuer, en tant que particuliers, puisqu’un kit sans fil à 30€ pourra être manuellement installé sur ses meubles déjà existants.