Études Insights

Petit lexique de survie dans un monde digital

Je me souviens de la première fois où je me suis retrouvée en réunion pour la refonte complexe d’un site ecommerce international. J’étais entourée de gens qui parlaient une langue étrange que je ne connaissais pas, et travaillaient avec des méthodes qui m’étaient inconnues. Je me souviens d’un atroce mal de tête et d’un sentiment de brouillard total. Le pire, c’était de ne pas oser demander à quoi correspondaient ces termes techniques étranges, histoire de ne pas perdre la face et toute crédibilité face aux nombreux interlocuteurs dans la salle dont la moitié étaient mes clients… Depuis, mes connaissances en digital se sont largement complétées et désormais c’est moi qui parle parfois chinois aux autres. Alors pour vous éviter #CeMomentGênant où vous vous sentez dépassés par le jargon, voici de courtes définitions qui vous permettront à minima de savoir de quoi ça cause…

API : Application Programming Interface

Contexte : Programmation / code
Définition : commencer par du code, j’avoue que je m’en serais passée. Mais la logique alphabétique règne ici en maître. Je me lance, puissent les développeurs me pardonner : Une API a pour objet de faciliter le travail d’un programmeur en lui fournissant les outils de base nécessaires à tout travail à l’aide d’un langage donné. Elle constitue une interface servant de fondement à un travail de programmation plus poussé (à vos souhaits). En gros on développe un programme ou une application, et les éléments en API autorisent des programmes tiers à venir se plugger dessus pour créer leurs propres fonctions.
Exemples pour mieux comprendre : les programmes comme Tweetbot ou Tweetdeck accèdent à l’API Twitter pour récupérer les abonnements/abonnés/tweets des utilisateurs. L’application IFTTT (if this then that) en a fait son fondement.

API Google maps for Work

Big Data

Contexte : un peu tout… Digital, internet, marketing, CRM…
Définition : il y a de très fortes chances que vous ayez déjà entendu ce terme, toutefois peut-être reste-t-il encore mystérieux pour vous. Et c’est bien compréhensible, car comme le veut l’adage… :
Teenager

En fait, la big data, c’est le fait qu’aujourd’hui la quasi-totalité de nos actions génère de la data, de la recherche d’un mot clef sur Google à un paiement par carte bleue en passant par le clic sur un email promotionnel ou un appel à centre de relation client. La question est donc : qu’est-ce qu’on fait de toute cette data ? Comment on l’utilise pour améliorer nos efforts dans tous les domaines, de la qualité au service en passant par le commercial et le marketing ? Oui, c’est « Big ». Plus dans cet article clair et fluide à lire.

CSS : Cascading Style Sheet (feuilles de style)

Contexte : développement d’un site ou d’une app
Définition : les CSS définissent la manière dont chaque information va être mise en page sur un site. Par exemple : les titres de paragraphe en rouge, les images centrées dans la page, la taille de la typo pour les titres, les sous-titres, les paragraphes…  On pourrait faire l’analogie avec un masque de PowerPoint… mais version code quoi. Les CSS s’appliquent au contenu qui se trouve dans le CMS, voir ci dessous.

CMS : Content Management System

Contexte : développement d’un site ou d’une app
Définition : un CMS est un logiciel ou une suite de logiciels disposant de fonctionnalités de publication et offrant une interface d’administration (back office). C’est là qu’on va entrer le contenu (images et textes), mais aussi que la structure du site est codée. Un CMS propose en général un workflow permettant à plusieurs contributeurs de travailler sur le site et à un administrateur de valider et de mettre en ligne. WordPress, par exemple, est un CMS.

Capture d'écran interface utilisateurs WordPress
Ici vous voyez un aperçu de notre back office chez Siècle Digital. Pas grand-chose à voir avec ce que vous voyez du côté utilisateur, n’est-ce pas ?

DMP : Data Management Platform

Contexte : connaissance et relation client
Définition : vous n’arrêtez pas de le lire, la donnée explose. Et pour gérer cette donnée provenant de sources différentes (réseau sociaux, site web, boutique, campagnes CRM, opérateur carte bleue…), il faut des plateformes qui la centralisent. Cela peut paraître évident, mais c’est loin d’être le cas dans la majorité des entreprises : la plupart des fichiers ont été créés avant la révolution numérique, certains peuvent dater de plusieurs dizaines d’années et les sommes en jeu pour mettre à niveau et centraliser la data sont parfois colossales.

Edgerank

Contexte : Facebook
Définition
: vous ne le savez peut-être pas, mais Facebook n’affiche pas sur votre wall tous les contenus de tous vos « amis ». L’edgerank, c’est l’algorithme de Facebook qui détermine quelles actualités vont s’afficher sur votre fil : contrairement à Twitter qui affiche de manière exhaustive les tweets dans leur simple ordre d’apparition, Facebook sélectionne pour chaque personne les contenus théoriquement les plus pertinents pour elle en fonction de ses actions passées (clics, likes, commentaires, …). Pour les marques, et notamment depuis l’entrée en bourse, l’edgerank a petit à petit évolué vers un reach naturel des posts proche de 0 (2%) si elles n’investissent pas auprès de la société.

EdgeRank Facebook

FAI : fournisseur d’accès à internet

Contexte : digital
Définition
: ha. Fournisseur d’accès à internet. Bah oui, les FAI c’est juste Bouygues, Orange, SFR et compagnie quoi. Vu comme ça, vous avez bien fait de lire cet article plutôt que de poser la question en réunion, non ?

Inbound marketing

Contexte : marketing, marketing digital
Définition : alors là laissons la parole à Wikipédia : « L’inbound marketing (ou marketing entrant en français) est une stratégie marketing visant à faire venir le client vers soi plutôt que d’aller le chercher avec les techniques de marketing traditionnelles de type outbound marketing. Ainsi, il faut attirer l’attention des prospects en produisant du contenu de qualité sur son site pour qu’il soit fortement identifiable par les moteurs de recherche et partagé sur les réseaux sociaux. L’objectif est de gagner l’attention du prospect. On parle aussi de earned customers ou client acquis, a contrario des paid customers ou clients achetés par de la publicité, du référencement payant, etc. L’inbound marketing englobe l’ensemble du processus de marketing-vente, du premier contact d’un visiteur avec votre marque, jusqu’à l’achat renouvelé. » Vous en voulez plus ? On en a déjà parlé ici.

IOT : (the) Internet of Things

Contexte : digital
Définition
: The internet of things, c’est tout simplement un sigle synonyme de « wearables » ou encore dans la langue de Molière : objets connectés. Montres connectées, Google Glass, balances, frigos, pots de fleurs connectés… en veux tu en voilà, tout cela c’est de l’IoT.

Mobile first

Contexte : Internet mobile
Définition
: Peut-être LE mot de 2015. Penser « mobile first », ça veut dire qu’on aborde ses développements en intégrant fortement et dès le début les besoins et actions du client en situation de mobilité. À mesure que l’équipement en smartphones croît (53% en France début 2015, et c’est pas fini), il devient de plus en plus important pour les marques de capitaliser sur les opportunités du mobile (géolocalisation, notifications, …). (Voir aussi plus bas « responsive design » et suivre le lien vers cet article)

Open source

Contexte : programmation
Définition
: « Open source » est un adjectif qualifiant un logiciel dont le code source est mis à la disposition de la communauté de développeurs. C’est-à-dire que tout développeur peut intervenir sur le code source pour le compléter, l’améliorer, ou s’en servir pour développer un autre programme. C’est une méthode communautaire fondée sur des valeurs d’échange, de liberté et de partage.
Contre-exemple : Apple, qui fonctionne en système fermé.

Responsive design

Contexte : internet mobile
Définition
: Si Mobile First est un des its-words de 2015, responsive fut sans doute celui de 2013-2014. Cela veut dire que l’on est passé de sites « compatibles mobiles », où à minima votre home page s’adaptait à la taille de l’écran, à des sites « responsive design », où en fonction de la taille de votre écran les éléments vont s’afficher de manière différente et variable pour proposer la meilleure lecture possible. Pour en savoir plus, direction cet article qui rentre dans le détail.

Retargeting

Contexte : Internet
Définition : Si le terme vous est inconnu, la pratique ne l’est pas. Le retargeting est le fait pour un annonceur de vous cibler en fonction de vos actions passées, par le biais des célèbres cookies. Par exemple et au hasard : vous vous êtes baladé sur amazon.fr et avez navigué sans acheter dans la catégorie livres. Plus tard en surfant sur d’autres sites des bannières publicitaires vous proposent justement lesdits bouquins consultés sur Amazon. Bingo, vous avez été retargeté. Les techniques se sophistiquent de plus en plus (web to CRM par exemple), et l’une des premières sociétés au monde sur ce marché est française : Critéo (cocorico).

RTB : Real-time bidding (enchères en temps réel)

Contexte : publicité sur internet
Définition
« la technologie du RTB à travers un algorithme permet de mettre aux enchères un espace publicitaire ciblé. L’achat et la vente d’espaces publicitaires se font en temps réel via les AdExchanges, ces places de marché où ont lieu les enchères ». Ben oui, Siècle Digital vous a déjà tout dit .

SEM/SEO/SMO/SEA : Search Engine Marketing/ Search Engine Optimisation /Social Media Optimisation/ Search Engine Advertising

Contexte : référencement
Définition : ce sont toutes des activités dont le but est d’optimiser sa présence sur les moteurs de recherche. Le chapeau général, c’est le SEM (Search Engine Marketing) et il regroupe les 3 autres. En SEO (Search Engine Optimisation), on travaille le référencement naturel du site (via l’emploi de mots clef, la manière dont on renseigne les images ou métabalises, les liens entrants et sortants, etc). En SMO, on optimise la présence sur les médias sociaux. Quant au SEA (Search Engine Advertising), il s’agit des techniques payantes : google adwords, affiliation, … Et vive les sigles !

UX : User eXperience (expérience utilisateur)

Contexte: développement d’un site web, mobile, application…
Définition : L’UX est une phase de réflexion en amont d’un projet digital lors duquel on va réfléchir sur tous les leviers à mettre en oeuvre pour améliorer l’expérience utilisateur du site ou de l’appli. Cela couvre un champ très vaste, de l’ergonomie du site à son look&feel, en passant par les rubriques à faire figurer, les informations requises, les étapes du parcours d’achat, etc etc.
Illustration homme ordinateur

Voilà, c’est déjà la fin. En espérant que ces explications vous auront éclairé sur quelques mots que vous n’aviez jamais googlé mais dont vous ne connaissiez pas le sens (voire qui sait dont vous ignoriez même l’existence).

Et puis cet article a pour vocation d’être évolutif : nous serons ravis de lire vos commentaires et précisions, et aussi vos suggestions pour d’autres mots qui mériteraient de figurer au lexique. N’hésitez pas !

Suivez moi sur Twitter : @mheberard

Send this to a friend