En novembre 2014 Twitter avait annoncé le lancement prochain d’un service de vidéos hébergées directement par le réseau social. Cette annonce marque un tournant important dans l’évolution du petit oiseau bleu vers le statut de plateforme média.
Voici ce qu’il faut savoir :
[list style=”check”]
[li]Le service de vidéo Twitter hébergera des contenus n’allant pas au-delà de 10 minutes.[/li]
[li]Il n’y a pas de restriction de taille.[/li]
[li]Les formats supportés sont le .mp4 et le .mov.[/li]
[li]Il n’y aura pas de possibilité d’éditer les vidéos en ligne (pour l’instant).[/li]
[li]Le player n’acceptera pas les liens externes types youtube. C’est un service d’hébergement de vidéo à part entière.[/li]
[li]Le service est réservé aux utilisateurs Twitter certifiés.[/li]
[li]Vous pourrez sélectionner la miniature de votre vidéo.[/li]
[li]Le titre et la description peuvent être édités.[/li]
[li]Le tweet n’est pas programmable.[/li]
[li]Les partenaires de Twitter Amplify devraient pouvoir intégrer une publicité dans leur vidéo.[/li]
[li]Vous aurez aux statistiques de votre vidéo comme pour les cartes.[/li]
[/list]

La décision d’interdire l’utilisation des vidéos YouTube est un point intéressant dans le sens où Twitter devrait certainement activer la monétisation des vidéos qui seront mises en ligne. Cet aspect devrait apporter une rentabilité corrélée au succès du service de vidéo, mais plus important, cela devrait consolider le positionnement de Twitter comme une véritable plateforme.

L’exemple n’est pas glorieux, mais c’est le seul que je connaisse à ce jour, poussé par un membre du forum MyCM.

Je pense qu’il y a vrai potentiel de concurrence à YouTube avec ce service. Les youtubeurs ayant une présence très puissante sur le réseau social il serait possible qu’ils scindent leur source de revenu publicitaire en deux.