GoPro. Une entreprise, une croissance et une stratégie de comm incroyables pour un succès populaire qui ne se dément pas. Et pour ses utilisateurs, parfois voir souvent, c’est aussi… des milliers d’heures d’images qui encombrent les disques durs sans jamais être visionnées. Pourquoi ?

Parce que dé-rusher une vidéo, c’est affreusement long. Et que passée l’excitation des premières fois à utiliser sa caméra embarquée, il faut être un vrai pur et dur pour garder l’envie de screener parmi de longues minutes ou heures d’enregistrement à la recherche des 3 supers moments de sa sortie à ski.

C’est partant de ce constat qu’Alexandre Thevenot et Lucas Valverde, 2 étudiants Toulonnais, ont lancé le projet Flagg’it. Une de ces idées tellement simples qu’elles ont la force de l’évidence.

Le principe du Flagg’it

Un boîtier que l’on synchronise avec sa caméra embarquée (Go Pro ou autre) et avec lequel on peut marquer – avant, pendant ou après – les moments forts de sa séquence filmée, permettant ensuite de les retrouver instantanément au moment du montage.

Boitier Flaggit
La beauté du dispositif

C’est un simple signal sonore qui le déclenche. Ici pas de wifi, pas de bluetooth, pas de contrainte de distance entre le boîtier et la caméra. Vous synchronisez au début de l’opération votre boîtier à votre caméra, cela déclenche un compteur qui marquera le « timecode » des moments cliqués. De retour chez vous, vous retrouvez ces moments pour les éditer et les partager ou les intégrer à un montage selon vos souhaits. Ce qui prenait autrefois des heures peut être réglé en 5 minutes.

Press boîtier Flaggit

Logiciel montage Flaggit

Works with all cameras

Tellement utile…

… qu’on se demande pourquoi elle n’existe pas déjà. Rencontré sur le salon LeWeb’14, Alexandre nous confie que Go Pro propose un accessoire de marquage à la vente avec son dernier modèle. Preuve que le besoin est identifié. Mais la technologie adoptée par GoPro requiert le WiFi – contrairement à l’invention de Flagg’It, qui n’a pas besoin de connexion. Et cela ne règlera pas le problème des possesseurs de 10M+ GoPro et autres caméras embarquées déjà en circulation sur le marché.

Pour être tout à fait complet il convient de souligner que Flagg’it est marketé vers les utilisateurs de caméra embarquée, mais fonctionne en réalité avec toutes les caméras. Des parents qui veulent filmer leur enfant avec leur caméra ou appareil ? Oui Flagg’it sait faire. Des journalistes qui veulent marquer les moments à couper dans une interview vidéo ? Oui Flagg’it sait faire.
Alors pour en profiter une seule solution : participer à la campagne de crowdfunding lancée sur IndieGogo et aider cette idée à voir le jour. Espérons que leur présence au salon LeWeb – gagnée grâce à un concours sur FrenchWeb – leur aura permis de booster leur campagne. En tous cas, la presse s’intéresse à eux et c’est bon signe.

Amis lecteurs, préparez-vous à ressortir vos GoPros du placard.

Fondateurs flaggit

Photo Lucas Valvert