En 2015, chaque européen possèdera 7 objets connectés, ce qui donne une estimation de 25 milliards d’objets au plan mondial, 80 milliards en 2020 !

Les objets connectés au service du business

Une étude intelligente et exhaustive de Toucan Toco, publiée en juin 2014, fait un état des lieux du sujet, avec au programme, les secteurs porteurs bien sur, mais aussi l’écosystème d’acteurs, les perspectives et stratégies, le marché, et une liste impressionnante d’initiatives et projets.

L’intérêt de cette analyse porte sûr la diversité des sujets abordés : nous imaginons tous l’apport de cette technologie à la domotique, mais, si nous la combinons au « quotidien connecté », les informations et applications sont infinies…

Pour l’entreprise ou la marque, cette technologie est un catalyseur de nouveaux services, expérience ou contact que leurs produits peuvent apporter au client, augmentant ainsi la valeur ou l’expérience d’utilisation du produit.

Dans la même catégorie

Nous vivons déjà la réponse des marques – de sport notamment – à notre insatiable soif de mieux nous connaître qu’est le « self quantified » qui permet, au travers d’ une meilleure connaissance du comportement de notre corps…de générer d’autres besoins pour le corriger ou l’entretenir.

Comme tout secteur en construction dans le BtoC, il met en scène 3 types d’acteurs : les startups par lesquelles l’innovation arrive, les grands groupes en panne d’inspiration et de marge, et les agences qui vont imaginer de nouveaux usages.

Alors bien sûr, le soutien-gorge qui tweete ou le détecteur de couche pleine ne feront peut-être (il faut l’espérer) pas partie de notre quotidien, mais cette étude démontre, si nous en doutions encore, l’extraordinaire bouillonnement de créativité des marques autour des services à apporter à leurs clients.

[slideshare id=36202347&doc=etudetoucantoco-lesobjetsconnectsauservicedelacrationdevaleurpourlesentreprises-140623105248-phpapp01]