Nous sommes dans une ère où nous passons de plus en plus de temps devant des écrans d’ordinateurs, de smartphones, de tablettes, tous connectés à Internet, à un monde virtuel. Que ce soit dans un contexte professionnel ou personnel, nous sommes de moins en moins connectés au monde réel.

Face à cela, une tendance à contresens émerge depuis quelques années : la digital detox. Ce phénomène consiste à se déconnecter, à laisser de côté son téléphone, à se couper du Wi-Fi volontairement pour mieux se reconnecter aux autres de manière naturelle sans l’intermédiaire d’un écran comme demander son chemin, partager des expériences, un repas, aller à la bibliothèque, écouter de la musique… et même reprendre goût aux petits plaisirs de la vraie vie qui ne sont pas disponibles sur l’App Store !

App Store Digital detox

Digital detox

Ce mouvement a commencé en 2011 avec de véritables aventuriers 2.0 qui ont décidé de se déconnecter pendant plus d’un an (ici), pour expérimenter une vie plus « vraie », sans Internet. S’en est suivi un engouement populaire et une multitude d’offres et de produits opportunistes comme des séjours dans des établissements déconnectés d’Internet, des livres pour apprendre à se sevrer et même des chansons de l’été…

Digital detox : Se déconnecter pour mieux se reconnecter

Pas étonnant que cette tendance se retrouve de plus en plus au centre des positionnements de communication des marques. Elle leur permet de faire passer des messages lourds de sens autour de leurs produits. Des communications qui invitent ainsi les personnes à se déconnecter, à décompresser pour mieux se retrouver ensemble, entre amis, en famille, en couple pour partager des petits de moments de bonheur « in real life » grâce aux produits généralement alimentaires.

Dans cette publicitaire Nescafé, 4 groupes d’amis sont déconnectés par leur utilisation du mobile. C’est autour d’un Nescafé qu’ils vont se reconnecter pour partager un moment sympathique en simplicité.

De son côté, Amstel offre une bière à ceux qui se déconnectent de leur smartphone en les enfermant dans des cassiers à l’entrée du bar ! 

Digital detox Kit Kat

Quant à Kit Kat, la marque met à disposition une « Free No-WiFi zone » : pas de Wi-Fi 5 mètres autour pour profiter d’une pause sereine, sans connexion !

L’avis du psy sur la digital detox

Selon Auriane Gomez, psychologue clinicienne, ce rapport aux autres authentique et sans intermède nous permet d’être reconnus et d’enrichir nos liens.  Les expériences partagées comblent notre désir d’accomplissement et notre propre image en nous proposant des références identificatoires variées. L’appartenance à une communauté rassemblée autour d’une même passion nous épanouit, nous rassure, nous soutient et participe à notre quête du bonheur. Les publicitaires se saisissent donc de cette opportunité pour nous proposer des produits facilitateurs de relations qu’elles soient professionnelles, amicales ou amoureuses. Comment pourrions-nous ne pas succomber ?

Avec les pizzas Buittoni, plus besoin de se connecter à Internet, nos amis peuvent se connecter tous en même temps. En effet, c’est « le premier réseau social qu’on peut manger avec les doigts » !

La marque de bières Polar crée un rafraichisseur de bières qui brouille les ondes des smartphones pour redécouvrir les liens sociaux IRL.

Partage, rencontre, connexion, amitié… Il est temps qu’éclate la vérité : Justin Bridou est le père des réseaux sociaux !

Heureusement que le sexe (et Durex) sont encore là pour nous donner une bonne raison de nous déconnecter.

Alors vous aussi, de temps en temps, mangez une pizza avec une bonne bière et #TURNOFF 😉

A propos de l'auteur

Chef de publicité chez Publicis Activ le jour // Blogueur sur COMGOM la nuit // Apprenti Planneur Stratégique le reste du temps.

Send this to a friend