Après quatre années à faire des vagues sur les routes grâce à ses chauffeurs privés, Uber leader des V.T.C. (véhicules de tourisme avec chauffeur) s’attaque à un nouveau marché, le B to B.

Souvenez-vous il y a 4 ans …

Jadis, pour rentrer chez vous, vous deviez attendre des heures au bord d’un trottoir à héler un taxi, avoir le coup de chance de tomber sur un chauffeur sympa et toujours cette petite appréhension de tomber sur le mec qui vous prendra pour une touriste et vous fera visiter Paris avant de vous ramener chez vous, avec une addition bien salée !

Il y a 4 ans, Uber société de véhicule de tourisme avec chauffeur débarquait en France sur les chapeaux de roues. Le principe est simple, vous téléchargez l’application (gratuite), vous créer un compte dans lequel vous enregistrez vos données bancaires et pour finir vous choisissez votre destination, attention le chauffeur arrive en quelques minutes, soyez prêt(e). Le paiement est débité quelques heures après et vous recevrez une facture par email.

Des tarifs revus à la baisse !

Il y a quelques jours Uber annonçait à ses utilisateurs une baisse de ses tarifs, le prix au kilomètre baisse de  -30%  pour proposer un service de qualité à des prix défiant toutes concurrences.

Nouveaux_tarifs_uber_siecle_digital_megane_amico

Uber prend l’autoroute du B to B !

La firme américaine annonce donc le lancement de l’offre Uber for businessune solution permettant aux entreprises de mieux superviser les déplacements de leur personnel. Les notes de frais sont centralisées sur un tableau de bord qui propose également un suivi de tous les trajets effectués par les salariés. Les collaborateurs invités au préalable pourront, en un clic, lier leur compte personnel à celui de leur employeur. Il leur appartiendra alors de basculer entre l’un et l’autre selon la nature de leur déplacement. Pour faciliter le contrôle des dépenses, Uber a conclu un partenariat avec son compatriote Concur, dont les outils de gestion de budget sont exploités par 70% des grands comptes classés au Fortune 100.

En plus de bénéficier des mêmes avantages que les porteurs de titres de paiement classiques, les détenteurs de cartes American Express catégorie Business cumuleront deux fois plus de points de fidélité pour chaque trajet. La disponibilité de ce service en Europe n’est pas encore d’actualité, mais Uber compte bien internationaliser sa stratégie sur un marché qui représente « potentiellement plusieurs dizaines de milliards de dollars ». 

En pole position, la route s’annonce plutôt belle et longue pour Uber !