Snapchat a mis du temps à se faire une place dans le monde des réseaux sociaux (lancée en 2011), mais aujourd’hui l’application aux photos et vidéos éphémères connait une forte ascension, jusqu’où ira-t-elle ?

Aujourd’hui Snapchat c’est quoi ?

  • 82 millions d’utilisateurs mensuels
  • 760 millions de snaps sont consultés par jour (cela représente plus de photos “snapées” que postées que Facebook et Instagram combinés)
  • 71% des utilisateurs ont moins de 25 ans et 65% seraient des femmes
  • Près de la moitié des adolescents américains sont inscrits (et s’en servent plus que les appels)

L’application est actuellement en pleine croissance, notamment grâce aux adolescents et peut-être bientôt grâce aux annonceurs ?

Avec ses « Snap Stories » désormais publics (images ou vidéos de 30 ou 60 secondes qui peuvent être visionnées plusieurs fois en 24h), Snapchat a compris que ce format pouvait être un nouveau moyen de communication pour les annonceurs.

Certains géants se sont déjà lancés sur cette plateforme :

Macdonald’s pour un teasing sur l’arrivée de son burger :

Snapchat McDonald's

TacoBell qui a compris que Snapchat attire surtout les jeunes :

Application Snapchat TacobellPlus récemment le géant industriel General Electric a envoyé des dessins amusants à ses followers, des images en lien avec les voyages dans l’espace pour célébrer le 45éme anniversaire du premier homme sur la lune.

Snapchat General Electric

Nous savons que General Electrics est hyper positionnée sur les réseaux sociaux, l’entreprise étant l’un des premiers partenaires d’Instagram lors de son lancement de posts sponsorisés sur la plateforme US.

Aussi, cette semaine, Snapchat a annoncé l’arrivée d’une nouvelle fonctionnalité qui va probablement attirer les annonceurs : la géolocalisation avec sticker.
Cette fonction permet aux mobinautes d’utiliser différents filtres en fonction de leur localisation. Les filtres montrent les logos des magasins ou des restaurants visités par les utilisateurs Snapchat. Pour les utiliser, il suffit des les activer juste après avoir pris la photo et des stickers thématiques pourront être apposés sur l’image.

Ces filtres sont pour l’instant gratuits et déjà disponibles à New York et à Los Angeles. Concernant ces contenus sponsorisés, Snapchat a déjà signé des partenariats avec Disney, Samsung ou Gap (voir la vidéo ci-dessous). – Ce principe fait penser à la stratégie de Vine qui vend déjà des stickers pour personnaliser les vidéos.

Snapchat filtres

En ce qui concerne le respect de la vie privée et des données des utilisateurs, un porte-parole de Snapchat explique : « les utilisateurs doivent communiquer leur emplacement pour pouvoir débloquer les filtres géolocalisés. Par contre, nous ne vendrons pas cette information ».

Nous ne connaissons toujours pas la stratégie commerciale de l’application ni comment elle est gérée financièrement. Mais cette géolocalisation pourrait être un moyen de développer des services payants pour les annonceurs afin de monétiser l’application.

Bilan de l’application Snapchat

Fondée il y a 3 ans, compte aujourd’hui plus de photos partagées quotidiennement que les réseaux sociaux Facebook et Instagram combinés (selon un récent rapport de Kleiner Perkins Caufield & Byers). De plus, l’application dispose d’un taux de clic de 3% contre 0,01% en moyenne pour une bannière mobile. En ajoutant que le réseau a développé plusieurs fonctionnalités pour attirer les annonceurs, Snapchat se lance donc dans la course pour être un allié publicitaire incontournable.

Est-ce que la combinaison de ces 2 faits suffira à Snapchat pour être un acteur majeur dans les stratégies digitales ? Rien n’est sûr pour l’instant.

En effet, même si Snapchat met tout en œuvre pour perdurer, il est possible que les adolescents se lassent de cette application dès lors qu’ils auront trouvé une nouveauté plus intéressante, car le concept de la photo éphémère ne pourra pas se réinventer indéfiniment.

Concernant les adolescents, Snapchat est déjà bien coincé avec cette cible. Mais en plus, ils envoient majoritairement des « SexSnap » via l’application et cela n’apporte pas beaucoup de crédibilité à l’image de la marque.

Enfin, on attend des nouvelles de Slingshot, le concurrent lancé par Facebook… Pour rappel, il y a quelques mois Facebook était prêt à racheter l’application pour 3 milliards de $ (Puis Facebook s’est rabattu sur le lancement de Slingshot).