Réussite française dans le domaine du web ? On est maintenant obligé de citer le site de covoiturage Blablacar ! L’entreprise créée en 2006 et qui compte aujourd’hui plus de 150 salariés a connu un essor très rapide. En effet, en 2013 elle revendique un CA de près de 4 millions d’euros et plus de 8 millions de membres. Chiffre assez impressionnant : Blablacar transporterait autant de passagers en un mois qu’Eurostar en un an !

Pas étonnant alors que des fonds veuillent investir dans cette entreprise. Et ce n’est pas plus tard que le 2 juillet dernier que Blablacar a réussi à lever près de 100 millions de dollars auprès d’Index Venture, une somme très rarement atteinte dans le secteur du web Européen.

Mais alors à quoi va servir ce financement ? Blablacar souhaite consolider sa présence à l’international où elle est déjà présente sur 12 pays, dont l’Espagne, le Royaume-Uni, l’Italie, le Benelux, le Portugal, la Pologne et l’Allemagne où elle rencontre un véritable succès. De plus, la société s’est implantée il y a moins de 3 mois en Russie et compte déjà 250 000 membres, histoire à suivre ! Mais l’entreprise ne veut pas s’arrêter là, elle souhaite également viser la Turquie, l’Inde et le Brésil, des pays en développement où le pari est beaucoup plus risqué. Sa stratégie de lancement à l’international est simple : se constituer une large base de client avec un service gratuit puis ensuite monétiser la plateforme une fois bien implantée. Pour le moment, cette stratégie a été plus que payante.

L’entreprise Blablacar n’était donc pas qu’un effet de mode face à la crise, mais fait bien partie intégrante de l’économie collaborative qui est en train de se développer ces dernières années. Cette entreprise bien que pas encore rentable ne cesse de se montrer ambitieuse alors serait-ce le retour des beaux jours des entreprises Françaises ? L’avenir nous le dira.