Il y a quelques semaines déjà, le shérif du Web Google mettait à jour son algorithme Google Panda 4.0. Cette mise à jour fait parler d’elle depuis plusieurs mois sur le Web. Marketeurs, webmasters, consultants en référencement, mais également les entrepreneurs concernés appréhendaient la nouvelle version de Google Panda 4.0 !

Google Panda 4.0 : c’est quoi ?

Non ! Tu supprimes gentiment cette image de ton esprit…

Non ! Tu supprimes gentiment cette image de ton esprit…

Comme nous le disions, Google Panda est un algorithme utilisé par la société Google dans son célèbre moteur de recherche. Celui sert à mettre en place le fameux Page Ranking de Google Search. C’est à dire les liens de pages Internet apparaissant selon votre recherche.

L’algorithme Google Panda, lancé en février 2011, en est aujourd’hui à sa 4è version depuis le 21 mai 2014. Contrairement à son”cousin” Google Pingouin qui lutte essentiellement pour le référencement abusif, Google Panda traite seulement de la qualité des contenus (et nous n’irons pas plus loin dans le zoo…).

C’est sur cette dernière version que nous allons nous pencher pour savoir concrètement en quoi Google Panda peut affecter le référencement naturel (SEO) de site Internet.

Il faut préciser qu’un changement de code peut “effrayer” les marketeurs ou les webdesigners, car cela pourrait mettre à plat une stratégie numérique et de référencement à l’eau voir pénaliser les sites concernés. Bref du temps et de l’argent à réinvestir.

Du frais et de la qualité pour le contenu

La 1ère version de Google Panda avait pour objectif de récompenser les sites avec des contenus récents et originaux (c’est-à-dire non copié et même “gratté”).

C’est toujours le cas avec la 4.0 et l’ajout de la notion de fréquence. Et pour les malins qui pensent seulement changer régulièrement leurs pages produits, cela ne marchera pas.

Concrètement, le site se doit d’être (si ce n’est pas encore le cas) un blog afin de créer du contenu toutes les semaines. Production, publication et partage sont donc nécessaires pour optimiser son SEO.

Pour ce qui est de la qualité, la copie ou la duplication de contenus sont à bannir. Google Panda souhaite des contenus engageants (Les “+1” de Google Plus ne sont pas là par hasard).

Pour savoir plus en détail la définition de qualité pour Google Panda sur le blog officiel.

De la modernité

Même si le contenu est l’élément essentiel du référencement naturel, il ne faut pas négliger d’autres facteurs. À l’heure où le consommateur est conscient de son importance auprès des marques, il faut également privilégier l’expérience utilisateur. Cela passe par une structure et une navigation intuitive, un site Internet adapté aux supports mobiles, mais aussi un contenu et des métadonnées conviviaux. Tous ces éléments conduisent un impact significatif sur la navigation positive des internautes et donc intrinsèquement  à l’indexation des pages sur le moteur de recherche.

Cet aspect de modernité que Google Panda prend en compte n’inquiétera pas les sites récemment développés. Mais cela peut gêner les plus petites structures qui n’ont pas forcément les ressources pour adapter leur site.

Avant l’apparition de Google Panda, les contenus et les métadonnées étaient essentiellement composés de mots-clés. Ce que sanctionne aujourd’hui l’algorithme mais également les utilisateurs…

[divider]

Pour se détendre après les algorithmes, voici 5 publicités Google à voir (revoir) 🙂