Amis retailers, vous pensiez avoir atteint un degré d’interactivité inégalé avec vos prospects et vos clients grâce aux solutions offertes, parmi lesquelles la technologie Kinect ? Détrompez-vous, Siècle Digital vous présente les dernières technologies « durables » du secteur pour driver in-store, optimiser l’expérience d’achat, et collecter des datas spécifiques sur vos potentiels consommateurs et fidèles clients.

Notre équipe a participé au salon NEC Display Europe présenté à Londres il y a de cela quelques jours.
Parmi les différents secteurs d’expertise de la marque, nous avons retenus des solutions majeures d’un secteur central aujourd’hui pour les marques : le retail.

La digitalisation des points de ventes, un enjeu majeur pour les marques

Google avait introduit il y a quelques années le « ZMOT »  (Zero Moment Of Truth).  En 2009, les analyses révélées par leur bureau d’étude mettaient en exergue l’absence de vérité dans la précise de décision d’achat in-store. Pour être plus explicite, tout achat ne dépendait plus d’une prise de décision dans un magasin (sur conseil d’un vendeur par exemple), mais relevait de toutes les influences reçues en amont, via les réseaux sociaux notamment, mais aussi via les relais sur le web, et de tout ce qui entoure le consommateur pour la prise décision.

http://http://www.youtube.com/watch?v=g40rrWBx2ok 

L’enjeu majeur était  donc d’une part de trouver des solutions pour faire émerger une nouvelle expérience pour la marque, en revalorisant le lieu de vente, et en offrant une expérience d’achat qui diffère de celles permises par les autres points d’accès aux produits. D’autre part, d’intégrer les nouveaux devices et les usages qui en découlent.  La digitalisation des lieux de ventes est ainsi devenue l’objectif prioritaire pour les retailers conscients de ce phénomène.

tesco-virtual-store-korea

Depuis 2010, nous avons vu de nombreuses initiatives de marques en ce sens, qui part des dispositifs innovants, ont exploité les solutions permises par les devices et les technologies : sur smartphone, Tesco offrait aux consommateurs la possibilité de scanner un code 2D pour obtenir davantage d’informations à propos d’un produit, commander et être livré à domicile. Sur tablette, Mercedes Benz aux USA présentait leur automobile, avec la possibilité de la configurer, de construire un dossier de financement, et de contractualiser sur place. Via une borne interactive, JC Penney permettait de découvrir le catalogue magasin, avec la possibilité de se faire livre à domicile. Enfin via des écrans en split-screen, Mercedes en France offrait la possibilité de parcourir les véhicules d’occasions disponibles à proximité, lorsque la concession était fermée.

Le concept de digitalisation devenait plus précis. Et avec l’avancée des technologies, le but ultime restait (et reste) la simplification des usages tout en améliorant constamment l’expérience d’achat.

A ce jour, le Kinect semblait être le dispositif ultime pour l’interaction hors devices des prospects, dans le cadre du retail. Les capteurs du Kinect se basent sur la reconnaissance de mouvement et d’image. En 2012, Microsoft avait repensé les fonctionnalités et permettaient aux développeurs de pouvoir créer leurs propres applications.
Cette innovation ouvrait alors la voie à de nombreuses initiatives de marques. Par exemple, sur mobilier intelligent, Macy’s offrait la possibilité de pré visualiser une robe virtuelle en surimpression.

La technologie Kinect suscitait ainsi beaucoup d’espoir aux constructeurs dans la quête de l’outil parfait pour le retail. A l’occasion de son showcase, la marque NEC nous présentait des solutions qui laissent entrevoir un avenir séduisant à la Minority Report, où le présent et le virtuel se mélangent pour de nouvelles expériences « virtu-réelles ». On y est presque !

Minority-Report-Advertising

Le Leaf Engine par NEC, une petite boite miracle

Voilà un petit boitier révolutionnaire, qui coordonne la gestion des capteurs disposés sur les écrans. Programmé comme il faut, le Leaf Engine permettra de détecter de nombreuses informations telle que la température extérieure, la lumière, la pression atmosphérique, le sexe, l’âge, jusqu’à l’humeur des passants ! Imaginez les opportunités offertes aux retailers : il pleut, le boitier envoie instantanément une information numérique qui permettra d’adapter les messages publicitaires sur les écrans en vitrine. Une femme passe, l’information sur son âge et son humeur orientera le message qui lui sera présenté.

nec_fieldAnalyst-2 (1)

Pour bien comprendre l’ampleur du phénomène, intéressons-nous à la reconnaissance faciale.
Le Field Analyst de NEC (capteur) a été mis sur le marché en 2011, et s’est amélioré jusqu’à présent.
La vidéo suivante permet de mettre en exergue la dimension surréaliste de l’outil. Bien que le thème ici soit dédié à la sécurité publique, on est immédiatement immergé dans la technologie à l’état pur. De vraies opportunités pour le retail. A vous de vous laisser guidés par votre imagination et votre créativité !

http://http://www.youtube.com/watch?v=hfFl6w3vRTw

Et après ?

Grâce à des messages publicitaires percutants et adaptés, vous avez réussi à driver dans le magasin des consommateurs potentiels. D’autres solutions sont offertes pour aller encore plus loin dans l’expérience, et inciter le prospect à conclure son achat. Imaginez donc ce prospect s’orienter vers le rayon livres. Au-dessus du présentoir, un écran. A priori rien d’extraordinaire. Lorsque l’individu prend le premier livre, un capteur dissimulé détecte automatiquement l’action et lui fournit sur l’écran davantage d’informations sur le produit, tels que les avis des critiques, ou des passages du livre. A lui de naviguer tactilement dans le rubriquage pour découvrir toutes les informations supplémentaires (technologie utilisée : Android OPS).

Satisfait, l’individu achète le livre et sort du magasin. Il se dirige à présent dans une parfumerie. Un premier display à sa gauche retient son attention. Il s’approche, et voit apparaitre dans le verre du présentoir des animations. Effet garanti ! Grâce à la technologie du Leaf Engine, le capteur a décelé la présence de l’individu, et a adapté le message diffusé dans le verre du présentoir, en transparence.

nec-display-2014-showcase-leafengine-android-ops-5

Quid donc des idées créatives et des dispositifs à mettre en place, alors que les marques peuvent aujourd’hui bénéficier de technologies très poussées. Collecte de data, valorisation des clients, expériences d’achat virtu-réelles. Les enseignes ont tout intérêt à innover en ce sens pour redynamiser les magasins, en créant de nouvelles expériences permises uniquement en ces lieux, et ainsi concurrencer les autres canaux d’achats.